Les architectes se réjouissent que le PAC Bill tient en compte leurs intérêts

Avec le soutien de

Les architectes mauriciens soutiennent qu’ils sont tenus à l’écart des innombrables projets immobiliers prenant forme à Maurice depuis un certain temps. Une clause du Professional Architects Council (PAC) Bill 2009, qui sera promulgué prochainement, mettra fin à leurs soucis, espèrent-ils.

«En ce qui concerne la conception de grands immeubles, par exemple, les projets de l’Integrated Resort Scheme (IRS), les investisseurs font appel aux promoteurs étrangers qui, eux, retiennent les services d’architectes étrangers. Nous, architectes mauriciens, sommes donc laissés sur la touche. Le pays ne gagne pas en ce sens», explique Dhinesh Ramful de la Mauritius Association of Architects (MAA).

La MAA annonce la promulgation du Professional Architects Council (PAC) Bill 2009 dans les mois à venir. Elle remplacera l’ancienne, qui avait été votée il y a 21 ans.

«Avec le décret de ce nouveau PAC Bill, les architectes étrangers ne pourront pas venir travailler à Maurice sans s’associer à au moins un architecte mauricien. Le ‘joint-venture’ est une clause de la nouvelle loi qui sera la seule condition leur permettant de concevoir des bâtiments ici», explique Ramdass Mootanah, représentant du secteur privé au sein de la MAA.
Il confie que la condition d’un partenariat sera un atout pour les architectes mauriciens. Car, par ce biais, les architectes locaux bénéficieront de transferts de technologies et de connaissances des étrangers. D’ailleurs, le PAC Bill 2009 inclura une clause stipulant que les architectes du pays devront suivre 20 heures de cours annuellement, dans l’optique d’un enrichissement professionnel continu. Entre autres avantages, les architectes mauriciens ayant participé aux projets immobiliers d’envergure seront disponibles à Maurice pour en garantir le suivi.

«L’ancienne loi est démodée, elle ne convient pas à la profession d’architecte de nos jours. Le nouveau PAC Bill est presque finalisé. Il nous servira à être en adéquation avec la vague de développement actuelle à Maurice. Que ce soit au niveau des projets touristiques, de la conception de bâtiments institutionnels et d’autres types de construction», déclare le Président de la MAA, Dharam Bunjun.

Les architectes mauriciens sont peu nombreux au pays. On en compte que 140.

 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires