Le trafic de drogue et les voyages du Premier ministre à Londres intriguent le Remake 2000

Avec le soutien de

Le Remake 2000 continue sur sa lancée. Lors de la conférence de presse conjointe, MMM /MSM, le leader du remake, Sir AneroodJugnauth (SAJ), et le leader de l’Opposition, Paul Bérenger, ont, comme d’habitude, égratigné le Premier Ministre.

Toutefois, SAJ affirme que, même s’il est convaincu que le remake est solide, il n’écarte pas la possibilité d’aller seul aux élections, s’il y a un pépin dans le futur.

SAJ soutient également que Navin Ramgoolam est un Premier ministre irresponsable. Il illustre ses dires par les malaises qui subsistent au sein de plusieurs organismes. Il cible notamment la MITD et souligne que cet organisme ne forme pas suffisamment de professionnels, en ajoutant que le nombre de gradués chômeurs est inquiétant.&nbsp Il ne rate pas aussi de préciser que le Premier ministre est « le prisonnier des organisations socioculturelles », concernant&nbsp ses décisions. Il critique, dans le même,le Directeur des Poursuites Publiques en affirmant que ce dernier a agi différemment dans le cas du meurtre de Denis Fine et dans l’affaire de publication de fausses nouvelles impliquant ShowkatallySoodhun. Il demande plus d’éclaircissements.

En outre, Paul Bérenger et SAJ critiquent les deux visites de Navin Ramgoolam à Londres. Selon&nbsp eux, ce dernier aurait pris l’archipel des Chagos comme excuse pour « embettpopilatyon ». « NoukonekiNavin Ramgoolam pa finn diskitt Chagos ek David Cameron, li finn esaysoulev la kestyon mais Cameron finn dir li pa pou diskitt sa », avance AneroodJugnauth. Il ne digère pas le fait que le Premier ministre ait raté le sommet de la SADC.

Paul Bérenger a, lui, axé son allocution sur le trafic de drogue, les scandales impliquant la National Transport Corporation (NTC) sur la tentative de manipulation d’un appel d’offre et le scandale des 350 arpents de terres à Rose-Belle. Il trouve cela scandaleux et déclare, que dans le cas de la NTC, « bizinkonnrolki Anil Bachoo finn zwe ». Il est aussi revenu sur le trafic de drogue et l’arrestation de Dereck Jean Jacques. Paul Bérenger fait comprendre que les signes de richesse du suspect indiquaient clairement la nature de ses transactions et que la Anti-Drug and Smuggling Unit de même que la National Security Service aurait dû être au courant de cela. Il demande une commission d’enquête.

Ils ont aussi parlé de la situation économique et soutiennent que l’heure est grave. Sir AneroodJugnauth affirme que le pays risque de se retrouver incapable de payer ses fonctionnaires.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires