Le secrétaire de la ville de Curepipe blâmé par le Conseil municipal

Avec le soutien de

Une motion de blâme, présentée par le conseiller Anil Dhorbal, a été votée à l’unanimité par le Conseil municipal contre le secrétaire de la ville et son administration.

Les conseillers de la ville-lumière reprochent au secrétaire de la ville, qui est le chief executive de l’administration urbaine, de bloquer les projets qui sont votés et qui ont été approuvés par le conseil.

Le conseiller Dhorbal prend pour exemple le projet Gymnase qui a été approuvé en mars 2006 et pour lequel rien n’a été à ce jour. Il cite aussi le projet de rénovation du Forum qui a été approuvé en 2007 mais pour lequel les documents d’appel d’offres n’ont pas encore été émis.

«Il y a approximativement 400 projets et décisions qui ont été approuvés par notre Conseil depuis 2005 et il y a à peu près 10% seulement qui ont été réalisé. C’est inacceptable qu’une poignée de personnes tiennent la ville en otage. On a voté la motion de blâme. Nous attendons maintenant que le ministre James-Burty David et son Secrétaire permanent prennent les actions nécessaires pour relancer le développement à Curepipe», affirme le conseiller Dhorbal.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires