Le rescapé mauricien Vincent Felix, raconte l’enfer des incendies en Australie

Avec le soutien de

Vincent Felix, ici sur la photo avec sa mère qui vit à Maurice, n’a eu que trois minutes pour demander à son épouse Marika de quitter sa maison&nbspavant que celle-ci ne soit réduite en cendres.

«Il était 16h30 le lundi 9 février et il faisait 47 degré à l’ombre. J’étais à l’extérieur quand j’ai aperçu de la fumée.

J’en ai déduit qu’elle provenait d’une usine de la localité. Mais, je me suis très vite rendu compte que je me trompais », c’est avec émotion que Vincent Félix raconte au téléphone à lexpress.mu les terribles moments qu’il a vécus hier.

Le jeune Mauricien établi dans la région de Melbourne en Australie poursuit son récit : « plusieurs maisons de ma rue étaient déjà en feu. Des voisins se sont mis à courir dans tous les sens. On se croirait dans un film apocalyptique. Je me suis précipité à l’intérieur et j’ai demandé à ma femme Marika de prendre les clés de la voiture et de filer à toute vitesse. Et il n’a suffit que de trois minutes pour que l’incendie ne détruise notre maison. On a tout perdu».

Vincent et Marika Félix font partie de ces milliers de sinistrés qui comme eux ont vu leur maison partir en fumée en quelques instants. Ils sont désemparés, mais réconfortés d’être encore en vie et ensemble. Ils ont eu beaucoup de chance.

Cet épisode a été traumatisant pour les Félix. Ils ont vu la mort en face. D’autres n’ont pas eu autant de chance et ont été rattrapés par les flammes meurtrières. «Le gouvernement australien nous apporte son soutien. On se trouve actuellement dans un motel en attendant de trouver un logement. La communauté mauricienne d’Australie est aussi très solidaire envers nous», explique le jeune homme.

Un immense incendie ravage Le Sud Est de l’Australie depuis quelques jours. On déplore déjà 130 morts, selon les autorités australiennes. Et ce bilan risque de s’alourdir. «C’est l’enfer sur terre. Les flammes continuent leur progression.&nbsp La ville de Marysville a complètement été détruite par les flammes», raconte Carla Steiner qui aussi créé un fond de soutien pour venir en aide aux sinistrés mauriciens dont les maisons ont été brûlées dans l’incendie.

Aux dernières nouvelles, les Félix sont les seuls Mauriciens dans cette situation. Un fond de soutien pour leur venir en aide a été par des membres très actifs au sein de la communauté mauricienne d’Australie. Tous ceux qui veulent apporter une aide peuvent se renseigner auprès de Richard d’Avrincourt en envoyant un mail à [email protected] ou en écoutant Radio 3ZZZ à Melbourne (92.3FM) le samedi de midi à 14h00.&nbsp

&nbsp

A lire sur le même sujet
Les incendies en Australie font 116 morts


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires