Le Remake 2000 promet des villes sûres et dynamiques dans son manifeste électoral

Avec le soutien de

Le Remake 2000 a présenté sa vision des villes.&nbsp Il propose dans son manifeste électoral pour les municipales, «d`innover et de transformer les villes pour qu`elles soient dynamiques, sûres et solidaires. »

&nbspEn l`absence des leaders, ce sont les secrétaires généraux des deux partis, Steve Obeegadoo du MMM et Nando Bodha du MSM, qui ont présenté le manifeste électoral, ce samedi 24 novembre 2012, à Port-Louis. La gestion, l’efficacité, l’animation, la solidarité, la nécessité de répondre aux préoccupations des habitants et le développement durable, tels sont les grands axes de ce manifeste.&nbsp

« Nous voulons une gestion rigoureuse et transparente », affirme Steve Obeegadoo. Ceci implique l’introduction d’un code de déontologie pour les conseillers, un suivi des dépenses de la mairie, le développement de sites Internet des municipalités, la création de commissions extra-municipales pour améliorer les services des mairies.

Nando Bodha a, lui, évoqué la philosophie du programme en affirmant qu`il repose sur quatre piliers : l’innovation, la modernité, l’efficience et la participation citadine.&nbsp Il affirme aussi que le programme prône une gestion « saine et transparente ».

Steve Obeegadoo annonce que le Remake 2000 projette d`ouvrir les centres municipaux jusqu''''à fort tard, de doter les villes de bornes Wifi, de promouvoir davantage les sports et d`être aux côtés des personnes âgées et en détresse.&nbsp

Pour ce qui est de la sécurité, les deux partis proposent qu`il y ait&nbsp des patrouilles de nuit, la mise sur pied de réseaux d’alertes dans les « quartiers chauds » et l`installation de vidéo surveillance. Ils promettent aussi une restructuration du transport intra-urbain.

Encourager les citadins à développer des business « environment-friendly » sera une priorité devait aussi annoncer Steve Obeegadoo.

Le Remake 2000 a aussi présenté son journal de campagne, dont le premier numéro fait la part belle à son manifeste électoral et les biographies des candidats aux municipales du 9 décembre.

Rajesh Bhagwan, député MMM, a critiqué les mesures prises par les autorités pour empêcher les interventions directes des auditeurs sur les ondes radios et affirme que c’est « un signe de panique du gouvernement. »

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires