Le redécoupage électoral n’a pas été discuté au conseil des ministres, selon Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) rejette les accusations du ministre Hervé Aimée à l’effet que les six ministres orange avaient eu l’occasion de discuter de son projet de révision des frontières électorales dans les régions urbaines.

Pravind Jugnauth laisse entendre que le projet de redécoupage électoral des arrondissements électoraux des cinq villes du pays n’a jamais été présenté au Conseil des ministres alors que le MSM faisait encore partie du gouvernement. Il demande au ministre des Collectivités locales, qui a affirmé le contraire dans une déclaration à la presse récemment, de vérifier ses informations.

« Je le mets au défi de donner les dates où les nouvelles délimitations ont été passées en revue avant la présentation du projet de loi au parlement. Il doit cela à la population », ajoute Pravind Jugnauth. Il intervenait lors d’une conférence de presse ce vendredi après-midi au Sun Trust.

Le leader du parti soleil a également commenté les observations du ministre Hervé Aimée à l’effet que toute décision de revoir les arrondissements électoraux doit avoir le feu vert du Conseil des ministres. Il demande au ministre des Collectivités locales d’aller vérifier la loi qu’il a présentée lui-même avant de faire des déclarations.

Pravind Jugnauth maintient que le président de la République, Sir Anerood Jugnauth, détient tous les pouvoirs pour proclamer de nouvelles frontières électorales. Il invite Hervé Aimée à se référer au discours du chef du gouvernement lors des débats sur le projet de loi. Ce dernier avait effectivement déclaré au Parlement que le nouveau Local Government Act donne les pleins pouvoirs au président de la République pour revoir le redécoupage.

Le MSM réitère ses accusations à l’effet que le redécoupage version Aimée a été effectué dans le but de favoriser le Parti Travailliste (PTr), entre autre, à travers une ethnicisation des arrondissements électoraux dans les villes.

Pravind Jugnauth a également commenté le discours de Navin Ramgoolam lors des célébrations de Maha Shivaratree à Grand-Bassin, que le leader du MSM qualifie d’incendiaire et de divisionniste. Il estime que Navin Ramgoolam y a tenu des propos « indigne d’un Premier ministre ».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires