Le Real peut remercier Cristiano Ronaldo

Avec le soutien de

Le Real Madrid, leader de la Liga, a peiné pour aller s’imposer chez le Rayo Vallecano (1-0), grâce à une ingénieuse talonnade de Ronaldo, dimanche, pour le compte de la 25e journée clôturée en soirée par le déplacement délicat du FC Barcelone chez l’Atletico Madrid.


Grâce à cette victoire, le leader madrilène porte à 13 points son avance sur son dauphin, le Barça, qui affrontait dimanche soir un Atletico Madrid invaincu en neuf rencontres depuis l’arrivée sur son banc de l’Argentin Diego Simeone.
Tout autre résultat qu’une victoire barcelonaise scellerait quasiment le sort de la Liga.

Le Real Madrid a vécu un match très compliqué face à un Rayo (8e) batailleur et pressant haut, qui a mis en difficulté les Merengue en début et en fin de match.

Les locaux ont notamment remporté la bataille du milieu de terrain lors de l’entame face à un Xabi Alonso étrangement absent.

Mais l’équipe de José Ramon Sandoval ne parvenait pas à concrétiser cette domination.

Les difficultés de la défense merengue face aux puissants attaquants du Rayo étaient illustrées par un coup de coude volontaire de Sergio Ramos sur l’ailier Diego Costa (20e).

La plus grande alerte pour le Real survenait toutefois à la 39e : laissé seul à l’angle gauche de la surface, l’ailier du Rayo Piti contrôlait à merveille une transversale d’Armenteros et expédiait une frappe hors de portée de Casillas, mais qui heurtait le poteau.

Le Rayo repartait avec les mêmes intentions après la pause, neutralisant le jeu du Real au milieu, mais Ronaldo débloquait enfin la situation pour les siens.

A la suite d’un corner, l’actuel meilleur buteur de la Liga (29 réalisations) profitait d’un ballon mal renvoyé pour marquer d’une superbe talonnade du droit (53e). "CR7", très mordant dimanche, aurait même pu signer un doublé sur un coup franc bien boxé par Joel (63e).

En dépit de cet avantage, les esprits sur le banc du Real n’étaient pas sereins. L’adjoint de Mourinho, Rui Faria, se faisait ainsi exclure pour protestation (65e).

Et quelques minutes plus tad, le Rayo était à nouveau menaçant : Michu, après une énorme erreur de Ramos, manquait d’abord l’immanquable face à Casillas (73e), avant que le gardien du Real ne détourne une superbe frappe des 30 mètres de Casado (74e).

En dépit de ce finish extrêmement musclé, le Rayo, réduit à dix dans les dernières minutes après l’exclusion de Michu, ne parvenait pas à rejoindre un Real tremblant, mais vainqueur.

De son côté, Villarreal a obtenu un bon match nul à domicile face à l’Athletic Bilbao (2-2).

Les Basques, qui pensaient pourtant avoir fait le plus dur en prenant l’avantage à 2-1 par Susaeta après avoir été menés 1-0, se sont vus rejoindre à la 67e par un but plein d’à-propos de l’attaquant des Jaunes Nilmar.

Au classement, ce match nul ne fait pas les affaires de l’Athletic (5e), qui cède la 4e place à Levante, vainqueur samedi sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone (7e). De son côté, Villarreal reste 17e et premier non relégable.


Suivez toute l’actualité sportive sur Lékip.mu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires