Le rapport de l'Onu sur la Syrie va confirmer le recours au gaz

Avec le soutien de

Le rapport des experts en armes chimiques de l'Onu va confirmer que des gaz de combat ont été utilisés le 21 août dernier près de Damas, a déclaré vendredi 13 septembre le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

"Je pense que le rapport sera un rapport accablant, accablant sur l'utilisation d'armes chimiques même si je ne peux pas dire cela publiquement avant de l'avoir reçu", a dit Ban Ki-moon (photo) lors d'une réunion à l'Onu. Il a indiqué que le président syrien, Bachar al Assad, avait "commis de nombreux crimes contre l'humanité" mais n'a pas donné d'indication sur les auteurs de l'attaque du 21 août. L'ambassadeur français à l'Onu, Gérard Araud, avait indiqué la veille à la presse que le secrétaire général envisageait de présenter lundi le rapport de la commission d'enquête dirigée par Ake Sellstrom au Conseil de sécurité et à d'autres Etats membres.

Le diplomate suédois doit se rendre à New York ce week-end pour le remettre à Ban Ki-moon et l'informer de ses conclusions, a-t-on appris vendredi de sources diplomatiques.

Les inspecteurs de l'Onu n'ont pas pour mission de déterminer qui est responsable de l'attaque chimique de Damas, mais seulement d'en vérifier l'existence.

Deux diplomates occidentaux ont dit s'attendre à voir le rapport Sellstrom confirmer les soupçons américains d'utilisation de gaz sarin lors de cette attaque qui, selon Washington, a fait plus de 1.400 morts, principalement des enfants.

Selon eux, le rapport devrait indirectement impliquer le gouvernement syrien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires