Le PSG se frotte au Barça d''un Messi en pleine forme

Avec le soutien de

Le Paris Saint-Germain affronte le FC Barcelone ce samedi après-midi au Parc des Princes. Une rencontre qui met fin à la préparation de pré-saison du PSG, et qui offre une seconde opportunité au club de la capitale de se frotter au plus haut du gratin européen.

Si le test est très attendu du côté des Parisiens, il est aussi vu d''''un bon oeil par les Blaugrana. L''affiche vaut son pesant de cacahuètes : après avoir obtenu le nul contre Chelsea (1-1) lors de sa tournée d''été aux Etats-Unis, le Paris Saint-Germain de Zlatan Ibrahimovic va désormais se frotter au FC Barcelone de Lionel Messi. Et peut-être s''y piquer...

Bien sûr, affronter le grand Barça fait des émules chez les supporters (le match se jouera à guichets fermés),&nbsp mais&nbsp aussi chez les joueurs. Un jeune comme Mamadou Sakho par exemple, qui découvrira cette année la Ligue des Champions et les rencontres de très haut niveau, se montre impatient d''en découdre avec «la meilleure équipe du monde».

«Il est sûr que c''est le genre de matchs qui fait rêver tout le monde. On est chez nous et on reçoit le Barça, la meilleure équipe du monde. Que dire de plus. Jouer face à des joueurs de cette envergure, des artistes qui sont au top du football mondial, cela va nous permettre de nous jauger et voir où nous en sommes collectivement. Sur le plan personnel, rencontrer des attaquants de ce niveau ne peut être qu''enrichissant», a jugé l''international français. Plein d''étoiles dans les yeux.

Côté Barcelonais, le déplacement au Parc des Princes fait lui aussi office de très bon match de préparation. Le milieu de terrain défensif du FCB et de la Roja, Sergio Busquets, s''est montré impressionné par le recrutement du PSG. (maxifoot.fr)

José Mourinho est un grand fan de David Beckham

L’entraîneur portugais a profité du match amical entre le Real Madrid et le Los Angeles Galaxy (5-1) pour faire partager toute son admiration pour Beckham. Selon lui, l’ancien international anglais méritait d’être retenu dans la sélection britannique pour les Jeux Olympiques de Londres.

«Beckham est un grand joueur et je regrette de ne l’avoir jamais dirigé, a-t-il confié dans les colonnes de AS. Je l’aime beaucoup. Je ne sais pas et ne comprend pas pourquoi il n’était pas aux Jeux Olympiques. Il possède des qualités humaines et footballistiques qui collent parfaitement à l’esprit olympique».Pas sûr que ça suffise à consoler le Spy Boy. (So.foot)


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires