Le Premier ministre dit sa détermination à poursuivre la réforme de la police

Avec le soutien de

Lors de la cérémonie officielle de mise en marche de l’hélicoptère Dhruv (photo), le Premier ministre insiste, en ce 3 novembre, sur sa volonté à réaliser la réorganisation de la force policière.

«Je saisis cette opportunité pour renouveler mon engagement à poursuivre la réorganisation de la force policière et à consolider ses structures organisationnelles et opérationnelles», affirme, à cet effet, Navin Ramgoolam, en présence du secrétaire d’Etat indien aux Affaires extérieures, Shashi Tharoor.

“Nous avons besoin d’une force policière qui est pleinement équipée pour faire face aux nouveaux défis liés à la sécurité… Le processus de modernisation, qui débuta lors de mon premier mandat, sera intensifié. Nous ne pouvons pas utiliser les moyens datant du 19e siècle pour résoudre des problèmes du 21e siècle», ajoute le Premier ministre mauricien. Pour lui, l’hélicoptère Dhruv est l’un des moyens, parmi d’autres, qui engage la police dans ce processus de modernisation.


C’est en octobre 2005 que la décision fut prise d’acquérir un nouvel hélicoptère pour la police. Cela, afin de renforcer la sécurité et la défense du pays. Le même mois, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, devait visiter l’Inde et rencontra son confrère indien, Manmohan Singh. Les discussions portèrent sur l’aide indienne pour l’acquisition d’un hélicoptère, d’un patrouilleur et d’un radar de surveillance. Le gouvernement indien accepta d’accorder une subvention de 25 millions US $ et un prêt de l’ordre de 75 millions US $ pour ces différents projets.


C’est ainsi que l’achat du Dhruv a été rendu possible. “L’hélicoptère Dhruv aura une place de choix au sein de la Police Helicopter Squadron, qui célèbre son 35e anniversaire, cette année», rappelle le Premier ministre.

Le Dhruv peut accueillir 14 passagers, deux pilotes et un chargement de 1.5 tonne. Il pourra rejoindre les îles dépendances de Maurice sans avoir besoin de se ravitailler. Il sera surtout déterminant pour des recherches et des opérations de sauvetage, des missions d’évacuation médicale et des opérations antidrogue et anti-piratage. «Il sera essentiel pour la surveillance de notre zone économique exclusive, surtout à un moment que la région océan Indien fait face à un sérieux problème de pirates», précise Navin Ramgoolam.

&nbsp

Ce dernier ne manque pas, à cette occasion, de rappeler les liens étroits qui existent entre l’Inde et Maurice. Des liens qui se sont renforcés, au fil des ans, grâce à des accords bilatéraux couvrant plusieurs secteurs économiques.

Sur le plan de la défense et de la sécurité, ajoute le Premier ministre, il existe une longue tradition de coopération bilatérale. «Je tiens à faire ressortir notre profonde gratitude pour l’assistance technique et matérielle fournie par l’Inde à la police mauricienne», conclut Navin Ramgoolam.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires