Le Premier ministre devra se prononcer sur l’utilisation du Kreol au Parlement

Avec le soutien de

En raison de l’absence de&nbsp Navin Ramgoolam mardi dernier,&nbsp plusieurs interpellations parlementaires ont été renvoyées, dont celles sur l’utilisation du Kreol à l’assemblée nationale et le remplacement du terme «Population générale » dans la Constitution.

Navin Ramgoolam sera de retour au Parlement lors de la séance du mardi 31 mai après sa&nbsp visite en France et en Angleterre. Les députés de l’opposition, Rajesh Bhagwan et Joe Lesjongard, avaient décidé de retirer leurs questions sur des sujets sensibles mardi dernier (24 mai) en attendant le retour du chef du gouvernement.

La position du Dr Navin Ramgoolam&nbsp sur l’utilisation du Kreol au Parlement et le changement de l’appellation « Population générale » est très attendue. Le whip de l’opposition, Rajesh Bhagwan,&nbsp demandera à Navin Ramgoolam s’il compte introduire « d’urgence » une législation pour inclure le Kreol dans la liste des langues autorisées lors des travaux parlementaires.

Le Parti mauricien social démocrate (PMSD), membre de l’alliance gouvernementale, s’est prononcé en faveur d’un tel projet. Lindsay Morvan, porte-parole de ce parti, avait soutenu, lors d’une récente conférence de presse, qu’il est temps de permettre des débats en Kreol, tant à l’Assemblée nationale qu’au sein des conseils des Collectivités locales.Cette question de Rajesh Bhagwan permettra de connaître l’opinion du Premier ministre à ce sujet.

Pour sa part, le député Joe Lesjongard demandera au Premier ministre si le gouvernement apportera des amendements à la Constitution en vue de remplacer le terme « Population générale » par une autre appellation.

Navin Ramgoolam s’est, à plusieurs reprises, déclaré en faveur d’un tel changement dans le passé. Il aura l’occasion, lors de la prochaine séance parlementaire, de confirmer sa position et d’apporter des précisions quant à ses intentions.

Par ailleurs, Alan Ganoo interrogeant Navin Ramgoolam à propos de&nbsp l’enquête sur les propriétés foncières acquises par des étrangers.&nbsp L’enquête en question avait été initiée par le Bureau du Premier ministre et placée sous la responsabilité du député de la majorité, Abdullah Hossen , suite à des allégations d’abus et de malversations dans les procédures établies régissant ce type de transaction.

Veda Baloomoody recherchera, lui,&nbsp des informations sur la rétrogradation récente d’un certain nombre de caporaux au sein de la force policière. Ce rang avait été créé au sein de la hiérarchie de la Police pour permettre à des constables ayant 25 ans de carrière de passer automatiquement à un grade supérieur.

De son côté, Kavy Ramano souhaite obtenir des informations sur le&nbsp dernier exercice de promotion pour les postes de sergent et d’inspecteur de police. Alors que son collègue Adil Ameer Meea s’intéresse à l’état du patrouilleur de la National Coast Guard (NCG), Le Vigilant. Il souhaite savoir si ce navire est opérationnel et les raisons pour lesquelles&nbsp il&nbsp n’est pas utilisé pour&nbsp des&nbsp opérations de la NCG.

La députée Françoise Labelle demandera des précisions au Premier ministre sur le nombre d’enfants qui vivent avec leurs mères en prison. Les femmes qui sont condamnées à des peines de prison et qui ont des enfants en bas âges sont effectivement autorisées à les garder auprès d’elles. Françoise Labelle veut également connaître les conditions de vie de ces enfants.

Reza Uteem évoquera, lui, le projet de privatisation de la Cargo Handling Corporation. Il demandera au chef du gouvernement des indications sur l’avancement de ce dossier. Le député Raffick Sorefan s’intéressera aux délits de fuite – « hit and run » - enregistrés depuis 2005. Il souhaite obtenir des statistiques auprès du Premier ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires