Le Premier ministre : «Des armes fabriquées localement sont en circulation illégale»

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition s’est intéressé aux armes en circulation dans le pays lors de sa Private Notice Question (PNQ), au Parlement, ce lundi 6 décembre, adressée au Premier ministre. Navin Ramgoolam a révélé que des armes artisanales étaient en circulation à Maurice.

C’est alors qu’il répondait à la partie de la PNQ sur le nombre d’armes illégalement en circulation à Maurice, que le Premier ministre a indiqué que, selon ses informations, cela concerne non seulement des armes importées mais aussi celles fabriquées localement. Cependant, il n’a pu fournir une estimation exacte du nombre d’armes illégales à Maurice, en réponse à une question supplémentaire de Paul Bérenger.

La PNQ de Paul Bérenger comportait initialement trois parties. Il voulait savoir, d’abord, combien de permis de possession d’armes ont été accordés aux entreprises de sécurité ainsi qu’aux particuliers. Ensuite, le nombre de cas rapportés, depuis 2007, de vols d’armes, de Federal Streamers et d’uniformes de policiers ainsi que d’entreprises de gardiennage et de particuliers. Finalement, quelles suites ont été données au vol récent de quinze armes à feu et de 315 balles, commis à SOS Guards.

Pour la première partie de la PNQ, Navin Ramgoolam a répondu qu’il y a 17 compagnies de gardiennage enregistrées, dont six détiennent des permis de possession d’armes, y compris SOS Guards. Suite à l’enquête initiée par la police suite au vol commis dans cette firme le 8 novembre dernier, son permis de possession d’armes a été enlevé sur décision du commissaire de police, pour négligence grave.

Par ailleurs, 102 diverses organisations, principalement de chasseurs, détiennent un permis de possession d’armes. Concernant les six compagnies de sécurité détentrices de permis, elles bénéficient de 182 permis de possession d’armes, dont 123 pour la seule firme Brinks. Au total, 224 employés de ces compagnies ont un permis de port d’armes, dont 154 de Brinks. Au niveau des particuliers, 5 771 personnes détiennent un permis de possession ou de port d’armes.

Depuis 2007, une arme à feu, deux Federal Streamers et quatre uniformes de policiers ont été volés. Deux uniformes ont été récupérés. Deux organisations et huit particuliers ont consigné des dépositions à la police pour vol d’armes à feu.

Concernant le vol chez SOS Guards, treize des quinze armes à feu ont été récupérées par la police ainsi que deux des trois Federal Streamers également emportés lors du braquage. Dans le cadre de cette enquête, la police a mené plusieurs perquisitions chez des suspects, ce qui a permis aux enquêteurs de trouver une arme à feu non-enregistrée.

Après que Paul Bérenger a été rassuré par le Premier ministre qu’il n’y a eu aucune ingérence politique dans l’affaire SOS Guards, Rajesh Bhagwan a demandé à Navin Ramgoolam si des personnes ayant des connexions avec SOS Guards avaient agi comme «membres d’une milice» pendant la campagne électorale.

Le Premier ministre a alors indiqué qu’il ne souhatait pas entrer dans les détails, mais qu’il sait que des personnes proches du Mouvement militant mauricien (MMM) ont également des liens avec les personnes dont a fait mention Rajesh Bhagwan.

Le Premier ministre a ensuite déclaré à la Chambre que la police procède en ce moment à un audit complet sur les cinq compagnies de sécurité détentrices de permis de possession d’armes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires