Le président islandais réélu pour un cinquième mandat

Avec le soutien de

Le président islandais Olafur Ragnar Grimsson ( à gauche sur la photo), 69 ans, a été réélu pour un cinquième mandat de quatre ans, un record, profitant de sa popularité acquise dans la gestion de la crise financière.

Après décompte de la quasi-totalité des bulletins dimanche, Olafur Grimsson, 69 ans, a obtenu 52,4% des suffrages lors de la présidentielle de samedi contre 33,4% à sa principale adversaire, Thora Arnorsdottir, 37 ans, journaliste vedette d''''une chaîne de télévision.

Le président sortant, qui a entamé son premier mandat en 1996, semble avoir su cristalliser le soutien des électeurs en affichant sa ferme opposition à une entrée dans l''Union européenne et sa résistance face aux pressions du Royaume-Uni et des Pays-Bas dans la gestion de la crise bancaire de 2008.

Après le krach bancaire qui a vu l''effondrement de la quasi-totalité du système bancaire de ce pays en une semaine, 0lafur Grimsson, qui était jusque là un héraut du développement des banques islandaises à l''étranger, devient un des plus chauds partisans de la protection de l''épargnant islandais.

En 2010, puis en 2011, il met son veto à des accords conclus par le gouvernement qui prévoyaient de verser quelque quatre milliards d''euros pour rembourser les Etats britanniques et néerlandais qui avaient indemnisé leurs ressortissants qui avaient investi en Islande. Ces derniers, qui avaient placé des fonds dans des comptes "Icesave" fortement rémunérés de la banque islandaise Landsbanki, avaient vu leurs épargnes gelées.

Face au veto du président, les accords avaient été soumis à référendum et rejetés par les électeurs, provoquant la colère de Londres et d''Amsterdam mais assurant au président le soutien des Islandais. Olafur Grimsson s''est engagé à maintenir cette gestion plus interventionniste de la présidence, en rupture avec la tradition, en cas de réélection.

S''il parvient au terme de son cinquième mandat, Olafur Grimsson aura été président des 320.000 Islandais pendant 20 ans. Son prédécesseur, Vigdis Finnbogadottir, qui était devenue en 1980 la première femme élue à la tête d''un Etat au suffrage universel direct, est restée en fonction pendant quatre mandats.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires