Le président de la République farouchement opposé à toute législation anti-conversion

Avec le soutien de

Sir Anerood Jugnauth prend une position ferme contre toute loi anti-conversion. Le président de la République demande à ceux qui réclament une telle législation de consolider leur religion pour inspirer confiance à leurs coreligionnaires.

«Si j’ai envie de me convertir, personne ne peut m’en empêcher». Dixit Sir Anerood Jugnauth. Le chef de l’Etat n’y va pas de main morte. Il prend une position tranchée vis-à-vis de la requête de la Voice of Hindu (VOH) pour une loi anti-conversion. Le Président de la République répondait aux questions des journalistes à l’issue des célébrations manquant les 85 ans de Sri Sathya Sai Baba à Curepipe, ce dimanche 7 novembre.

La Voice of Hindu a lancé une véritable campagne de communication en vue de forcer les autorités à faire voter une loi que&nbsp de nombreux observateurs politiques et hommes de loi considèrent déjà comme anticonstitutionnelle. C’est également l’opinion du président de la République.

«Les gens parlent d’une loi anti-conversion sans pour autant savoir de quoi ils parlent. Nous vivons dans un pays démocratique. Chacun est libre de choisir la religion qu’il souhaite pratiquer. Nous ne pouvons voter une loi qui empêchera quelqu’un de se convertir s’il le souhaite», maintient Sir Anerood Jugnauth.

Le président de la République n’a pas manqué non plus de renvoyer les propagandistes de la VOH à leur leçon. Le chef de l’Etat affirme que quand quelqu’un déserte son toit cela à forcement une raison. En véritable philosophe, il a pris l’exemple des réfugiés qui fuient leurs maisons à l’approche d’un cyclone.

«Comme je dis toujours à ceux qui me parlent de cette loi, quand un cyclone s’approche et qu’une personne choisisse de quitter sa maison pour se réfugier ailleurs, c’est parce que sa propre maison n’est pas assez solide et menace de s’écrouler. Alors il doit aller dans un centre de refuge. Consolidez votre maison et si cette maison est solide et inspire confiance personne n’ira se convertir», a conseillé&nbsp Sir Aneerood Jugnauth à ceux qui réclament une loi anti-conversion.&nbsp

Il leur a lancé un appel pour qu’ils aillent se battre sur d’autre fronts et de veiller à ce que leurs religions respectives inspirent confiance.

«Je demande aux gens qui parlent de cette loi d’essayer de faire des efforts pour que leurs coreligionnaires comprennent ce qu’est leur religion et retrouvent confiance en eux-mêmes. Si cette confiance existe, ils ne verront aucune nécessité d’aller voir ailleurs», a conclu le président de la République.

Elvissen Adaken/Jean-Yves Chavrimootoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires