Le PMSD solidaire du combat des artistes locaux contre le piratage

Avec le soutien de

Les dirigeants du Parti mauricien social démocrate se disent favorables à l’amendement de la législation&nbsppour que des mesures plus sévères soient introduites afin de sévir contre les contrefacteurs.


Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) a apporté un soutien sans faille aux artistes regroupés au sein de l’Association Auteur Compositeur Mauricien qui organise une marche ce samedi 23 juin 2012, agrémentée d’un concert gratuit au Plaza, à Rose-Hill.

Lors d’une conférence du PMSD à l’hôtel St-Georges, Port-Louis, Lindsay Morvan, porte-parole du PMSD, lui-même artiste, ainsi que le député Thierry Henry ont exprimé leur solidarité à l’égard des artistes dont le droit d’auteur est bafoué en permanence par des personnes qui n’hésitent pas à pirater leurs œuvres.

« Nous serons présents dans la manifestation de cet après-midi », a indiqué Thierry Henry. « Nous userons de notre position pour servir d’intermédiaire entre les artistes et Mookhesswur Choonee, ministre des Arts et de la Culture afin que amendements dont souhaitent les artistes puissent être apportés au Copyright Act garantissant ainsi leurs droits ».

Lindsay Morvan estime que le changement souhaité ne doit pas uniquement venir des autorités. Le public consommateur doit apprendre à respecter les œuvres des artistes en évitant d’acheter des œuvres piratées qui selon lui constituent un sérieux préjudice aux auteurs. « Etant moi-même auteur compositeur, je suis bien placé pour mesurer la somme de travail que représente les étapes allant de la composition jusqu’à la production d’un album ». Il indique qu’en raison du piratage de leurs œuvres, certains artistes arrivent difficilement à recouvrer le coût de leurs investissements. Lindsay Morvan souligne qu’il y a une disparité flagrante entre les délits de piratage d’œuvres d’artistes et les amendes qu’ils entraînent. Bien souvent a-t-il ajouté, le montant des amendes est insignifiant par rapport aux recettes provenant du piratage d’œuvres d’artistes.

Il a estimé que les autorités doivent faire la démonstration qu’ils veulent sévir contre les auteurs de délits de piratage comme c’est le cas pour ce qui est du délit de vente ou de consommation de drogue illicite. Il a déclaré qu’il existe un environnement qui ne favorise pas le développement d’un climat de confiance entre les autorités et les personnes désireuses de dénoncer les auteurs de délits de piratage. Il a souligné que trop souvent les dénonciations sur des cas de délits avérés ne débouchent pas sur la prise de décisions appropriées par les autorités compétentes.

Sur le plan purement politique, Lindsay Morvan a repris les propos de son leader Xavier Luc Duval. La veille, le vice-Premier ministre et ministre des Finances avait évoqué les tentatives alléguées du Mouvement Militant Mauricien (MMM) de se joindre au gouvernement tout en tentant d’écarter le PMSD. Lindsay Morvan a indiqué que son parti s’est « immunisé » contre cette stratégie du MMM et est plus que jamais déterminé pour réussir sa mission au sein du gouvernement et pour sensibiliser l’opinion publique sur les réalisations de l’Alliance sociale. Lindsay Morvan a déclaré que la réplique du PMSD par rapport aux manœuvres du MMM, c’est de faire état des résultats concrets de ses réalisations au sein du gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires