Le PMSD exprime des réserves sur la composition de la Public Service Commission

Avec le soutien de

Les récentes nominations à la Public Service Commission (PSC) et à la Disciplined Forces Service Commission (DSFC) ne font pas l’unanimité. Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) a déjà fait connaître son désaccord.

Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) a, par la voix de son porte parole, Lindsay Morvan, fait connaître son désaccord avec la composition de la Public Service Commission (PSC), l’organisme qui effectue le recrutement des fonctionnaires.

«&nbsp Le PMSD tient à exprimer son grand étonnement et sa déception devant le fait qu’il n’y ait aucun créole parmi les membres de la PSC reconstituée. Nous estimons que cet oubli fait tâche d’huile en dépit de tous les efforts du gouvernement pour donner une chance égale à tous les citoyens », a déclaré Lindsay Morvan. Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, rentré au pays, ce matin du lundi 1er août, a rencontré le Premier ministre. Toutefois, on ne sait si la question de la composition de la PSC a été abordée lors de cette réunion.

En effet, un communiqué de la Présidence de la République, en date de ce 1er août, annonce que la PSC a été reconstituée. Ainsi, Shivnundundass Sungker a succédé à Régis Yat Sin à la présidence de la commission. Les autres membres prenant leurs fonctions, ce 1er août, sont Soorundresing Taukoordass, Reshad Hosany, à la vice présidence, Rishinand Roy Dookhony, Vivekanand Sewraj, Kessooah Chengalanee et Yves Chan Kam Lon.

Shivnundundass Sungker&nbsp et Soorundresing Taukoordass étaient déjà membres de la PSC. Ceux qui quittent la commission sont Mohammud Reychad Ramjan, Soobhagawtee Dhunookchand, Rex Fanchette, Marimootoo Thodda.

Dans le même temps, le Président de la République a procédé aussi à la nomination de nouveaux&nbsp membres de la Disciplined Forces Service Commision (DSFC). Ils sont&nbsp Shivnundundass Sungker, à la présidence et Hoosna Bibie Diljore, Doodhay Ramprogus, Marie Léa Sylvette Moothoosamy, et Narain Krishna Peerun.

Ceux qui sont remplacés à la DFSC sont Régis Yat Sin, Bawanydehal Doolhur, Daniel Marion, Iswar Rakkomar et Ebrahim Ghanty.

En vertu des alinéas 88 (5) et 90 (4) de la Constitution, le président de la République doit nommer le président et les membres de la PSC et de la DFSC après consultation avec le Premier ministre et le leader de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires