Le PM devra répondre des accusations de blanchiment contre Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

Le whip de l’opposition interpellera Navin Ramgoolam sur les accusations de blanchiment d’argent portées par Harish Boodhoo contre le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, lors de la prochaine séance parlementaire.

La demi-heure consacrée à la Prime Minister’s Question Time ce mardi 19 avril à l’Assemblée nationale sera marqué par cette interpellation de Rajesh Bhagwan. Il sera question de l’enquête initiée par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) concernant les graves allégations portées par l’ancien politicien, Harish Boodhoo contre Pravind Jugnauth. Navin Ramgoolam devra aussi répondre à Joe Lesjongard à propos de l’enquête sur les soupçons de contrebande aux boutiques hors taxe du Mauritius Duty Free Paradise.

D’abord, ce sera à Rajesh Bhagwan de demander au Premier ministre s’il est courant d’une déposition d’Harish Boodhoo consignée à la commission anti-corruption contre son vice-Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth.

De graves accusations de blanchiment d’argent ont été émises à l’encontre du No. 4 du gouvernement. L’ancien vice-premier ministre accuse Pravind Jugnauth d’avoir enfreint la Prevention of Corruption Act (POCA) lors de deux transactions foncières en 2007 et 2008. Deux achats qui auraient coûté plus de Rs 27 millions au leader du Mouvement socialiste militant (MSM), selon son détracteur.

Ses accusations ont, en effet, été détaillées dans une correspondance de Harish Bodhoo à la commission en date du 11 mars dernier. Le dénonciateur y donne même les numéros d’enregistrement des actes de ventes incriminés. Le député de l’opposition veut savoir si le chef du gouvernement en a discuté avec son ministre des Finances et ce qu’il est advenu de l’enquête menée par l’ICAC sur ses accusations.

Une autre enquête qui retiendra l’attention de l’opposition, celle menée par l’Anti Drug and Smugling Unit (ADSU) sur les malversations découvertes au Mauritius Duty Free Paradise (MDFP). Joe Lesjongard reviendra sur l’arrestation et l’inculpation de deux cadres ainsi que l’ex-président du MDFP. Le député du Mouvement militant mauricien (MMM) veut connaître les retombés de l’enquête de l’ADSU.

Les deux cadres du MDFP ont été arrêtés le 20 août 2010 par une équipe de l’ADSU alors qu’ils étaient en possession de produits de contrebande. L’ex-président du conseil d’administration du MDFP, qui s’était entre-temps retiré de son poste, avait été arrêté par l’ADSU une semaine plus tard.

La situation de Law and Order à Rose-Hill intéresse le député de la circonscription No. 19 (Rose-Hill/Stanley), Deven Nagalingum. Il interpellera le chef du gouvernement sur la prolifération de la drogue et de la prostitution dans le centre ville et plus particulièrement la nuit.

Les critiques contenues dans le rapport du département d’Etat dirigé par Hillary Clinton sur la situation de droits humains et de la liberté de la presse à Maurice feront également des vagues à l’Assemblée national la semaine prochaine. Le député Veda Baloomoody demandera au Premier ministre d’annoncer des mesures spécifiques en vue de remédier à la situation.

Par ailleurs, la députée Ariane Navarre-Marie invitera Navin Ramgoolam à faire une déclaration sur la souveraineté mauricienne sur l’archipel d’Agaléga. Le Premier ministre se doit, selon la députée, de dissiper toutes les rumeurs qui circulent depuis quelques temps sur un éventuel accaparement de ce territoire mauricien par l’Inde.

Reza Uteem souhaite, lui, connaître le nombre de plaintes déposé par les membres du barreau à l’encontre des officiers de police de janvier 2006 à ce jour.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires