Le PM: «La pension de vieillesse augmentera chaque année tant que je suis là»

Avec le soutien de

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, assure que la pension de vieillesse augmentera d’année en année et qu’il maintiendra le transport gratuit pour les personnes âgées.

«Un pays n’est pas jugé sur ses gratte-ciel… mais sur la manière dont il traite les personnes qui sont faibles et qui ne parviennent pas à faire entendre leur voix», déclare, d’emblée, Navin Ramgoolam.

&nbspDans son discours lors d’un programme culturel organisé par le Gahlot Suryavanshi Rajput Sabha à Triolet, en l’honneur des personnes âgées ou handicapées, le Premier ministre a su gagner l’assistance. Plus de 300 personnes âgées, certes, mais dont le vote compte toujours. Particulièrement pour lui, dans la circonscription de Pamplemousses- Rivière du Rempart.
«La pension de vieillesse augmentera chaque année tant que je suis là», affirme Navin Ramgoolam. C’est subtil. Inversement, le message est: la pension allouée aux personnes de 60 ans ou plus stagnera s’il n’est plus Premier ministre.

Le chef du gouvernement souhaite que les personnes à la retraite soient financièrement indépendantes. «En 2005, quand j’ai été élu, le budget était déjà fait. Mais en mars 2006, avant le budget, j’ai doublé le montant de la pension des personnes âgées», rappelle-t-il. Aujourd’hui, le budget de pension est de Rs 7 milliards.

Navin Ramgoolam énumère également les projets de son gouvernement pour les personnes âgées. Il compte préserver le transport gratuit. En outre, dorénavant, les autobus qui ne stoppent pas aux arrêts d’autobus se verront enlever leurs licences. Il cite également la campagne de vaccination contre la grippe, laquelle a démarré récemment.

De plus, il annonce l’intention du gouvernement de créer des associations de personnes du troisième âge pour qu’elles aient plus de loisirs.

D’autre part, Navin Ramgoolam annonce qu’il a «retiré» Rs 250 millions du projet Maurice Ile Durable (MID), afin d’acheter des autobus spéciaux pour les autrement capables.

«Mais le gouvernement ne peut pas tout faire… Nous avons besoin de l’aide de sociétés, d’associations…», soutient Navin Ramgoolam. Telles que Gahlot Suryavanshi Rajput Sabha qui fait du travail social dans la localité.

Et pour terminer et couronner le tout, un petit détour qui passe par une allusion à son père. Une constante dans le discours politique de Navin Ramgoolam. Le Premier ministre confie donc: «Mon père, Seewoosagur Ramgoolam, avait l’habitude de dire: ‘’si on n’a pas la flamme dans son cœur, on ne peut pas faire du travail social ou de la politique». Navin Ramgoolam avait certainement la flamme, ce 28 mars à Triolet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires