Le parti d’Eric Guimbeau en alliance avec le Groupement indépendantiste rodriguais

Avec le soutien de

Le Mouvement Mauricien Social Démocrate dirigé par le député d’Eric Guimbeau sera en alliance avec le Groupement Indépendantiste Rodriguais (GIP) dans le cadre des prochaines élections de l’Assemblée régionale de Rodrigues.

Le leader du Mouvement Mauricien Social Démocrate (MMSD), qui a effectué une visite à Rodrigues récemment, annonce qu’il a eu des pourparlers avec Merville Prudence, président du Groupement Indépendantiste Rodriguais (GIP). Eric Guimbeau a parlé de son voyage à Rodrigues, lors d’une conférence de presse, ce vendredi 18 mars, à Port Louis.

Il est, aussi, revenu sur des sujets d’actualité tels que la poussée inflationniste et la corruption. Eric Guimbeau a également fait état d’une déposition qu’il a consignée à la commission anti-corruption, mercredi dernier, et qui concerne l’acquisition obligatoire des terrains à Triolet.

En ce qui concerne Rodrigues, le MMSD y étend son action politique. Eric Guimbeau dénonce l’absence de développement dans cette île et soutient que les Rodriguais ont été abandonnés par le gouvernement central.

Le MMSD a conclu une alliance avec le GIP de Merville Prudence. Eric Guimbeau estime que des projets de développement doivent être entrepris à Rodrigues pour que les Rodriguais ne se sentent pas abandonnés.&nbsp «Si nous voulons garder Rodrigues au sein de la République, le gouvernement doit absolument entreprendre des projets de développement. Le peuple Rodriguais a attendu pendant 43 ans. Il n’attendra plus», prévient le leader du MMSD.

Ce dernier déclare qu’il tiendra bientôt une conférence conjointe avec son nouvel allié pour rendre publics les détails de leur accord.

S’agissant de l’affaire Medpoint, à savoir le rachat par l’Etat, au coût de Rs 144 millions, d’une clinique appartenant au beau-frère du ministre des Finances, Eric Guimbeau estime que les événements lui ont donné raison. «J’avais dit lors de mon intervention dans le cadre des débats sur le discours programme que l’alliance entre le Parti Travailliste (PTr) et le Mouvement socialiste mauricien (MSM) était une alliance de gros sous. C’est exactement ce que nous constatons aujourd’hui», affirme Eric Guimbeau.

Dans sa déposition consignée à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) le mercredi 16 mars, Eric Guimbeau dénonce les paiements effectués lors de trois exercices d’acquisition obligatoire de terrain par l’Etat en 2007, dans le cadre de la construction de la State Secondary School de Triolet.

Le député du No. 17 (Curepipe-Midlands) réclame des explications sur la différence entre les recommandations du Government Valuer et les Board of Assessment Award. Dans le premier cas, le commis de l’Etat avait recommandé la somme de Rs 680 000 pour un terrain de 6 386 m2. Le Board of Assessment a, lui, fait débourser plus de Rs 7,5 millions pour compenser le propriétaire.

Idem pour le deux autres cas où les paiements effectués équivalent à un peu plus de 10 fois de la valeur recommandée par le Government Valuer, soit Rs 7,9 millions et Rs 4,2 millions contre Rs 692 000 et Rs 380 000 respectivement.

D’autre part, le leader du MMSD s’est associé aux nombreuses voix qui dénoncent la hausse des prix des produits de grande consommation au cours des trois derniers mois.

Eric Guibeau estime que la situation ne va pas changer aussi longtemps que la population ne descend pas dans la rue pour demander des comptes au gouvernement.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires