Le Père Jocelyn Grégoire discute programme électoral avec Navin Ramgoolam

Avec le soutien de

Le président de la Fédération des Créoles Mauriciens (FCM), le père Jocelyn Grégoire, continue ses consultations avec les leaders politiques en vue des législatives du 5 mai. Après sa rencontre avec Paul Bérenger samedi dernier il a eu une réunion de travail avec le Premier ministre ce lundi 12 avril.

C’est Navin Ramgoolam, qui a, dans un premier temps,&nbsp sollicité une rencontre avec le président de la FCM. La réunion a eu lieu au bureau du Premier ministre au bâtiment du Trésor. Les deux hommes se sont entretenus pendant presque une heure.

L’homme d’église soutient que c’est le programme des différentes forces politiques en lice pour les prochaines législatives qui est à l’agenda des ses rencontres avec les dirigeants politiques. Il précise que c’est le même sujet qui a été abordé avec le leader du Mouvement Militant Mauricien (MMM).

«C’était un très bon entretien, cordial et relaxe. Nous avons surtout parlé programme. De son programme et du notre. Nous allons en discuter au sein du comité éxécutif de la FCM. Nous avons un manifeste, lui il a son projet de gouvernement. Notre programme c’est le manifeste, c’est la langue créole, l’unité nationale, l’identité créole et surtout la place des minorités au sein de la société», explique Jocelyn Grégoire.

Le président de la FCM dit avoir également fait comprendre au chef du gouvernement, lors de cette rencontre, que «toutes les minorités doivent se sentir à l’aise dans le pays». Dès le début des tractations d’alliance, Jocelyn Grégoire avait exprimé ses réserves sur une alliance entre le Parti Travailliste (PTr), le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) et le Mouvement Socialiste Mauricien (MSM). Il avait laissé entendre qu’une alliance Bleu-Blanc-Rouge représenterait un danger pour les minorités.
&nbsp
Demain, mardi 13 avril, c’est&nbsp Xavier-Luc Duval qui a rendez-vous avec Jocelyn Grégoire. La FCM décidera de la marche à suivre après les différentes sessions de travail que son président aura eues avec mes leaders politique «qui souhaitent» les rencontrer. Cependant jusqu’ici Jocelyn Grégoire a refusé de donner un mot d’ordre, dans le cadre des élections générales du 5 mai prochain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires