Le père Jocelyn Grégoire: «Il n’y a pas de place pour les extrémistes à la FCM»

Avec le soutien de

C’est la déclaration sans équivoque du président de la Fédération Créoles Mauriciens (FCM) devant plusieurs milliers de personnes au Champ de Mars.

Le prêtre avait réuni ses sympathisants et fidèles, le dimanche 25 octobre, à l’occasion de son 2e anniversaire. Il en a profité pour lancer le manifeste de la FCM.

C’est à la fin de son discours, qui aura duré presque une heure et demi, que le père Jocelyn Grégoire s’en est pris à un «petit groupe» qui, selon lui, veut détourner la FCM de son combat. Il a martelé, à plusieurs reprises et visiblement en colère, que ces personnes peuvent partir et ne plus revenir. «Il y a un petit groupe, au sein de la FCM, qui ne comprend pas le sens de notre combat. Ce sont, pour moi, des extrémistes. Ce sont des gens qui croient que la FCM descendra dans la rue à chaque fois qu’un créole a le moindre problème. Ces gens-là n’ont pas leur place à la FCM. S’ils pensent que la FCM ne doit pas parler à tous les partis politiques et se limiter à un seul parti, qu’ils s’en aillent, qu’ils s’en aillent, et qu’ils ne reviennent pas. La porte leur est grande ouverte. Ceux qui ne peuvent suivre la philosophie de la FCM, qu’ils s’en aillent, qu’ils s’en aillent et qu’ils ne reviennent pas», lance, à cet effet, Jocelyn Grégoire.

Ce dernier explique que la FCM ne déviera pas de sa ligne de conduite. «Les créoles mènent un combat pour que les créoles entrent dans l’histoire comme une communauté qui contribue à la construction de la nation mauricienne et non la division», fait ressortir Jocelyn Grégoire.

Fait à retenir dans le discours du président de la FCM, il n’a pas une seule fois fait mention de la nécessité de remplacer le terme de «population générale» dans la Constitution par celui de «créole».

Nous reviendrons sur le manifeste de la FCM. Un manifeste où le mouvement réclame, entre autres, l’introduction du créole comme médium d’enseignement à l’école, l’abolition du CPE et l’introduction du contrôle continu.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires