Le nouveau ministre du Travail annonce le règlement du conflit à Star Knitwear

Avec le soutien de

Shakeel Mohammed, le nouveau ministre du Travail, des Relations Industrielles donne l’assurance qu’il va œuvrer en collaboration avec les partenaires sociaux pour trouver des solutions aux problèmes des travailleurs. Il a annoncé la signature d’un accord pour régler le conflit à l’usine Star Knitwear de Rivière du Rempart.&nbsp

«J’ai déjà appris l’historique des problèmes à Star Knitwear. J’ai rencontré le directeur et j’ai recommandé que ce dossier soit classé très vite – qu’on mette un terme une fois pour toutes aux litiges. D’ailleurs, tous les travailleurs ont repris le travail».

C’est la déclaration faite par le nouveau ministre du Travail en fin d’après-midi ce mercredi 12 mai.

Shakeel Mohamed semble répondre à un appel lancé dans la matinée par le président de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions (FSCC). Deepak Benydin avait demandé que le ministère aide à trouver une solution aux problèmes des travailleurs étrangers employés à l’usine Star Knitwear de Rivière du Rempart.

Le ministre du Travail ajoute que d’après ces informations « les salaires de ces ouvriers ont été augmentés et ils reçoivent maintenant un ‘food allowance’.&nbsp Shakeel Mohamed a aussi déclaré «&nbsp Les allocations non-reçues pour la nourriture pendant un an leur ont aussi été remboursées. La direction et les travailleurs sont parvenus à un accord. J’ai recommandé que cet accord soit conclu sous l’égide de mon ministère»,&nbsp Selon le ministre du Travail, cet accord entre direction et travailleurs de Star Knitwear, devrait être finalisé d’ici la fin de la semaine prochaine.

Deepak Benydin a aussi lancé un appel&nbsp pour que le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) ouvre une enquête après&nbsp l’agression du syndicaliste Faisal Allybeegan. Ce dernier a été blessé quand il a essayé de ramener le calme lors des heurts entre les travailleurs étrangers employés chez Star Knitwear à Rivière du Rempart et des bouncers venus saccager les dortoirs des ouvriers.

Le syndicaliste&nbsp&nbsp prône le respect des droits des syndicalistes et réclament une révision de l l’Employment Rights Act (ERiA) et l’Employment Relations Act (EReA).

Au sujet des cas de brutalité envers les syndicalistes, par exemple, l’agression du négociateur Faisal Allybeegan Shakeel Mohammed déclare : «j’ai entendu parler de ces dérapages. Nous sommes dans un état de droit et la police est en train de mener son enquête».

Concernant les deux lois du travail, l’Employment Rights Act (ERiA) et l’Employment Relations Act (EReA), dont de nombreuses clauses sont contestées par les syndicats, Shakeel Mohammed affirme qu’il y apportera des améliorations dans la mesure du possible, après consultation auprès des syndicalistes.

«Ces deux lois ont abouti après un difficile et important travail effectué par le gouvernement et mes prédécesseurs. Bien sûr, tout le monde ne sera pas satisfait par ces lois. Mais c’est mon devoir d’écouter les suggestions des syndicalistes.

J’organiserai des réunions avec eux pour discuter. Les améliorations nécessaires seront apportées dans la mesure du possible, après consultations», soutient le ministre du Travail.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires