Le MSM/MMM veut amender la Constitution pour éviter le renvoi des élections régionales

Avec le soutien de

L’alliance blanc-mauve compte modifier la Constitution pour s’assurer de la tenue des élections municipales et villageoises si elle revient au pouvoir. Elle dénonce, dans la foulée, le gouvernement travailliste pour avoir renvoyé à deux reprises la tenue de ces scrutins.


L’alliance Mouvement socialiste militant/Mouvement militant mauricien (MSM/MMM) compte ainsi amender la Constitution si elle revient au pouvoir afin que les élections régionales ne puissent être annulées ou reportées. C’est l’assurance donnée par le leader de cette alliance, Sir Anerood Jugnauth, lors d’une conférence de presse dans la capitale ce samedi 18 août 2012.

L’ancien Premier ministre déplore que le gouvernement travailliste n’ait toujours pas trouvé utile d’aller de l’avant avec ces élections, critiquant par la même occasion le laisser-aller dans les conseils de district et les municipalités. Il déclare ainsi que le Remake de 2000 va rééditer l’amendement constitutionnel de 1982 où le nécessaire a été fait afin que les élections législatives ne puissent pas être renvoyées.

Le rejoignant sur ce point, le leader du MMM Paul Bérenger a souligné que le renvoi successif de ces élections prévues en 2010 est un « viol de la démocratie ». Les deux hommes ont également parlé de l’importance de l’unité nationale, invitant tout un chacun d’éviter de tenir des discours ou d’agir dans une façon qui pourrait mettre en péril le tissu social.

Tant Sir Anerood Jugnauth que Paul Bérenger ont salué la réaction mesurée des Mauriciens d’origine africaine vis-à-vis d’un article d’opinion qui avait soulevé un tollé il y a dix jours.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires