Le MSM fait du charme aux minorités

Avec le soutien de

Se débarrasser de l’étiquette de «parti hindou». C’est ce que souhaite faire le Mouvement socialiste militant (MSM), en intégrant, au sein de son exécutif, plus de représentants des communautés minoritaires. L’objectif étant de permettre au MSM de présenter d’éventuels candidats de toutes les communautés aux législatives.

La présentation de plusieurs nouveaux adhérents est prévue aujourd’hui. «Parmi les nouveaux adhérents (NdLR : ceux qui seront présentés aujourd’hui), il y aura très peu d’hindous», précise notre source. Ces nouveaux adhérents représenteront ainsi un puits de possibilités, que ce soit en termes de tickets ou de nominations en cas de victoire électorale.

En outre, les figures de proue du parti, notamment Pravind Jugnauth, Nando Bodha et Showkutally Soodhun, entre autres, rencontreront les représentants de la communauté musulmane demain. La rencontre avec la population générale se fera entre les 20 et 22 septembre prochain. Toutefois, sir Aneerood Jugnauth devrait se tenir à l’écart, étant leader du Remake 2000, et non du MSM, parti que l’opération espère consolider.

Les religieux, forces vives et autres associations socioculturelles ne feront pas partie du lot, car le MSM préfère se concentrer sur des «cadres» professionnels. «La majorité des personnes que nous allons rencontrer sont des professionnels et des intellectuels. Des gens qui peuvent être involved en politique», confie un dirigeant du parti à l’express, avant d’ajouter que «le but est de montrer que le MSM est ouvert à toutes les communautés».

L’exclusion de tout organisme lié à l’administration religieuse s’explique par la crainte d’une perception trop communale et négative de l’entreprise. Idem en ce qui concerne le choix de ne pas se rendre dans différentes régions, mais d’opter plutôt pour le Sun Trust comme lieu de rencontre. «Plusieurs personnes des communautés minoritaires sollicitaient une rencontre avec le MSM. Cela aurait paru étrange d’aller dans un quartier spécifique, pour ne rencontrer que les familles musulmanes. Le Sun Trust est mieux indiqué», poursuit notre source.

Lors des premières discussions concernant d’éventuels investitures pour les législatives, le Remake avait connu ses premières secousses suite à l’insistance du MSM pour obtenir un nombre important de tickets dans les régions urbaines, notamment aux No 18, 19 et 20. Le souci du parti soleil concernait également, à l’époque, la possibilité de présenter des candidats issus de communautés minoritaires.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires