Le MSM en porte-à-faux pour un contrat signé au temps de Bodha au Tourisme

Avec le soutien de

Les députés de la majorité gouvernementale et du Mouvement socialiste mauricien (MSM) ont croisé le fer lors de la séance des questions parlementaires. Deux questions adressées au ministre du Tourisme ont mis le feu aux poudres, débouchant sur l’expulsion de Patrick Assirvaden.

Véritable bataille rangée entre les élus du MSM et ceux du Parti travailliste lors de la séance parlementaire de ce mardi 13 décembre. Deux questions adressées au ministre du Tourisme, l’un du député orange Mahen Jhugroo, et l’autre du backbencher rouge Stéphanie Anquetil, sont à l’origine de vifs échanges de propos entre élus du MSM et du PTr sous le regard amusé des députés du Mouvement militant mauricien (MMM).

D’abord cette question de la députée rouge Stéphanie Anquetil sur le Soul of the World Cultural Show, spectacle culturel organisé à La Citadelle au début de l’année alors que Nando Bodha était ministre du Tourisme. L’actuel ministre de tutelle a indiqué que le spectacle qui a coûté Rs 14 millions a été un flop total. Sur les 1 800 billets mis en vente, seuls 157 ont trouvé preneurs.

Cette information a alors suscité de nombreuses réactions des bancs de la majorité dont ceux du président du PTr, Patrick Assirvaden, qui se demandait à haute voix ce qu’il était advenu des Rs 14 millions. L’ancien ministre du Tourisme a tenté non sans difficulté de se justifier en affirmant que ce projet devait devenir un événement récurrent de haute facture qui aurait été vendu dans le milieu touristique à 50 euros la place.

Nando Bodha a également précisé que le concepteur du spectacle, qui a touché Rs 2 millions, avait été recommandé par nul autre que le conseiller culturel du Premier ministre, Alain Gordon-Gentil. Il est d’ailleurs à la tête du pôle Culture &amp Avenir attaché auprès du Bureau du Premier ministre.

Un peu plus tard lors de cette séance de questions parlementaires, le MSM est revenu à la charge avec la question de Mahen Jhugroo. Il voulait des précisions sur les conditions d’emploi de la fille de Sheila Bappoo, ex-membre du MSM qui a rejoint le PTr au début des années 2000, à la branche londonienne de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA).

Le MSM a alors fait une série d’allégations à l’effet que la fille de la ministre de la Sécurité sociale ne respectait pas les conditions de travail qui lui sont imposées. Et qu’elle s’absenterait régulièrement tout en touchant des allocations auxquelles elle n’aurait pas droit. Ce qui a mis Sheila Bappoo hors d’elle. « Tu poses des questions sur la base des palabres. Honte à toi », a-t-elle lancé en direction de Mahen Jhugroo.

Les autres membres du gouvernement ont alors joint leurs voix à celle de la ministre de la Sécurité sociale pour fustiger les membres de l’opposition MSM. Le Deputy Speaker qui présidait les travaux de l’Assemblée nationale a tenté tant bien que mal de ramener l’ordre au sein de l’hémicycle. Exaspéré, il finira par expulser le Private Parliamentary Secretary (PPS) Patrick Assirvaden.

Durant ces échanges de propos, les députés du MMM ont suivi d’un regard amusé toute la scène. Aucun d’entre eux n’a participé d’une manière ou d’une autre à ce règlement de compte entre les alliés du passé.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires