Le Mouvement militant mauricien reporte les discussions sur des sujets qui fâchent

Avec le soutien de

Le Mouvement militant mauricien choisit de pousser les problèmes sous le tapis. Le bureau politique du parti a décidé d’ignorer les démissionnaires et de remettre à plus tard les débats sur la question de l’identité d’un premierministrable.

« Les choses sont retournées à la normale au MMM. Dorénavant, nous allons nous concentrer sur le meeting du 1er mai ». Ces propos du leader du MMM, Paul Bérenger, lors de sa conférence de presse à Rose-Hill, ce samedi 18 avril, viennent mettre une fin aux turbulences qui ont secoué le parti mauve ces dernières semaines. Ou du moins, c’est ce qu’affirme le leader du parti.

Le bureau politique du parti, tenu vendredi, a été un moment d’échanges assez vifs, « forts par moment », dit Paul Bérenger. Rendant compte des travaux de l’instance exécutive de son parti, Bérenger a attribué les secousses au MMM à « des malentendus et à la confusion » créés par les déclarations de Pradeep Jeeha dans la presse.

Ce dernier ainsi que d’autres dirigeants du parti, qui avaient été qualifiés de membres d’une ‘bande organisée’ , assistaient au point de presse.

Paul Bérenger a précisé que n’importe qui au MMM peut aspirer à devenir Premier ministre, indépendamment de son appartenance ethnique. Et le leader des mauves d’annoncer que toute la question de l’identité du premierministrable MMM sera étudiée après le 1er mai dans un ensemble de sujets dont la nomination du Président de la République et du Speaker. Une façon de reporter à plus tard la discussion sur des sujets qui fâchent.

En ce qui concerne les démissionnaires du MMM, Bérenger préfère les traiter au cas par cas. Ainsi, selon lui, Ravi Gunnoo est « un opportuniste, un carriériste qui se dénigre lui-même. »&nbsp Jayen Teeroovengadum, lui , « a choisi de partir sans jamais parler de ses désaccords dans les instances du parti ». Quant à Leela Devi Allear, « sa démission est difficile à comprendre et suscite tristesse, en raison du courage dont elle a fait preuve dans le passé ».&nbsp

&nbspAinsi, les problèmes semblent réglés aux yeux des dirigeants du MMM. La caravane passe, comme disait Alan Ganoo, la semaine dernière sur les ondes de Radio One. Les discussions sur les sujets délicats reprendront après le 1er Mai.

Ceux qui connaissent le MMM parient que la performance du parti le jour de la fête du Travail influencera de façon déterminante les débats. Si le meeting est une réussite en termes de mobilisation, les choses rentreront dans l’ordre. Mais si le MMM fait un bide, alors les militants devront craindre le pire…


&nbsp&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires