Le Morne : La plage bientôt restaurée

Avec le soutien de

Les vagues ont graduellement érodé la plage, mettant à nu des racines et le socle du monument érigé à la mémoire des pêcheurs disparus en mer.

C’est un projet qui vient à point nommé et pour lequel les anciens conseillers ont beaucoup milité dans la région du Morne. Il est notamment question d’installer des gabions sur les plages pour freiner l’érosion.
 
Des travaux seront bientôt effectués sur la plage du village du Morne pour freiner l’érosion. La nouvelle, annoncée jeudi dernier, par deux membres du gouvernement, Deva Virahsawmy et Hervé Aimée, respectivement ministre de l’Environnement et des Collectivités locales, a été favorablement accueillie par les villageois. Ils souhaitent cependant obtenir plus de précision en ce qui concerne l’ouverture de ce chantier.
 
Les deux ministres étaient en visite dans ce village en compagnie de différents partenaires, notamment les conseillers et les pêcheurs. C’est un projet qui vient à point nommé et pour lequel les anciens conseillers ont beaucoup milité. «Cela fait longtemps qu’on attend de tels travaux et nous étions inquiets de voir la vitesse à laquelle la surface de nos plages se rétrécissait en raison de l’érosion », confie Allan Ramalingum, président du conseil de village du Morne.
 
Il était présent lors de cette visite et se dit très satisfait des propositions faites par ces deux ministres. «Il y aura avant tout l’installation de gabions sur la plage afin de freiner les dégâts causés par les vagues. Ces installations devraient s’étendre sur une distance de 530 mètres », dit-il. Le président ajoute que des travaux pour réaménager la plage et le doter de plusieurs autres infrastructures sont aussi prévus.
 
 
DES ARBRES DÉRACINÉS
 
Le conseil de village souhaite que ces travaux débutent au plus vite. «L’érosion a atteint d’énormes proportions et il fallait une action pour la stopper», dit pour sa part Antonio Verloppe, pêcheur et conseiller de village. Il nous montre à quel point l’érosion a rongé l’étendue des plages. Les arbres sont quasiment déracinés, le gazon qui jadis retenait le sable a été emporté. Le monument dédié aux pêcheurs disparus en mer est aussi en très mauvaise posture. Pourtant les villageois y tiennent beaucoup et il avait récemment été rénové.
 
Mais cela n’a servi à rien face à la furie des vagues à marée haute. Ce monument sera déplacé pour être installé un peu plus à l’intérieur. «En l’espace de 15 ans, la mer a rongé une vingtaine de mètres de plage. L’endroit où les enfants jouaient au football auparavant est désormais envahi par la mer », déplore Antonio Verloppe.
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires