Le MMM souhaite un consensus national pour en finir avec le CPE en 2011

Avec le soutien de

«Inhumain et immoral». C’est ainsi que la commission du Mouvement Militant Mauricien (MMM) qualifie les derniers résultats du CPE. Steve Obeegadoo, président de la commission, a lancé un appel pour un consensus en vue de mettre fin aux examens du CPE.

Steve Obeegadoo a centré son analyse des derniers résultats sur la constance des échecs aux examens de fin du cycle primaire (CPE),&nbsp plutôt que de se féliciter de la maigre progression du taux de réussite.

Il rappelle qu’il n’y eu que 37% de réussite parmi les « repeaters ». Ce qui veut dire que plus de 4 000 enfants ont échoué aux examens du CPE à leur deuxième tentative. Chaque année, c’est environ le même nombre d’enfants qui quittent l’école primaire sans un certificat de fin d’études, selon les estimations de Steve Obeegadoo.

«Cela équivaut à condamner à vie ces enfants. Des enfants qui ne pourront jamais rejoindre la fonction publique», s’insurge le responsable de la commission de l’Education et secrétaire général du MMM.

Des enfants qui viennent de toutes les communautés et qui n’ont que la misère en commun, selon l’ancien ministre de l’Education. «Voilà le cadeau que leur offre leur pays, à dix jour de Noël», ironise Steve Obeegadoo.

Le dirigeant MMM regrette que la presse ait choisi de mettre l’accent sur la mince avancée en termes de réussite pour l’exercice 2010. Il estime que la population devrait plutôt se demander si le système actuel répond aux inspirations du pays, au lieu de s’attarder sur&nbsp l’amélioration du taux de réussite d’un demi-point au niveau national, et d’un point dans les écoles de la Zone d’Education Prioritaire (ZEP).

«A ce rythme, il nous faudra attendre plus de 60 ans pour que chaque enfant de ce pays puisse recevoir au moins un certificat d’éducation primaire», prévient Steve Obeegadoo.

Sur le plan économique, le MMM estime que le CPE n’est qu’un gaspillage de ressources et un gâchis en termes de capital humain pour l’avenir. Un système qui n’est «ni juste ni efficace».

«Le CPE a échoué sur le plan de la justice sociale comme sur le plan financier», ajoute l’ancien ministre de l’Education.

Le MMM estime&nbsp qu’il est temps de trouver un consensus national sur ce que doit être l’éducation de base pour le pays. La commission a choisi de saluer les propos tenus par le ministre des Finances lors de son discours du budget sur l’éducation et le non-sens du CPE.

Steve Obeegadoo a lancé deux appels. D’abord&nbsp à la population pour que ce dégage une formule consensuelle sur l’éducation primaire et pour que change la mentalité de sélection par l’échec. Ensuite au Premier en vue&nbsp de définir un nouveau «projet éducatif de qualité».

Le secrétaire général du MMM souhaite, dans ce contexte, un calendrier de travail pour que&nbsp 2011 soit l’année de la fin du CPE.

Par ailleurs, la commission de l’Education du MMM a salué la volonté du gouvernement de changer le système d’allocation de bourses d’Etat. «Nous disons oui sans hésitation», affirme Steve Obeegadoo.

Toutefois, le président de la commission exige que le choix des lauréats se fasse dans la transparence.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires