Le MMM prévoit une crise sociale si l’inflation continue d’augmenter

Avec le soutien de

Le Mouvement Militant Mauricien (MMM) prévient que l’inflation et le chômage pourraient mener le pays vers une crise sociale. Le gouvernement doit mettre en ouvre un plan d’action au plus vite possible. C’est ce qui ressort de la conférence du MMM ce samedi 15 janvier 2011.

Le Mouvement Militant Mauricien (MMM) demande des actions d’urgence pour&nbsp de protéger le pouvoir d’achat de la population. Le leader de l’Opposition et du MMM, Paul Bérenger, déplore l’augmentation des prix de plusieurs produits de première nécessité et des produits pétroliers, suite à la présentation du budget 2011 en novembre dernier. Il craint que si cette situation perdure- inflation et chômage, cela&nbsp mènera le pays&nbsp à une crise sociale.

«L’inflation est de retour. Le coût de la vie a fait un bond depuis la fin 2010. En un mois, l’inflation a augmenté de 2%. La maigre compensation de 3,2% est engloutie par cette flambée des prix. Les bénéficiaires de pensions, les veuves, les orphelins et les petits salariés en souffrent davantage. 2011, c’est clair, sera une année de stagflation, avec d’un côté, la montée de l’inflation et de l’autre, le chômage qui continue à augmenter. Il y aura davantage d’appauvrissement de la population. Cela pourrait déboucher sur une grave crise sociale», déclare Paul Bérenger. Il a livré cette analyse lors d’une conférence de presse du MMM, ce samedi 15 janvier, à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis.

Le leader du parti mauve attribue ces difficultés économiques notamment&nbsp à un «manque de politique gouvernementale globale» pour faire face à l’inflation. Il impute directement la faute au Premier ministre, Navin Ramgoolam. «Le PM fuit devant ses responsabilités. J’espère qu’après avoir tout rejeté auparavant toute la responsabilité sur l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, il ne fera pas la même chose avec l’actuel ministre des Finances, Pravind Jugnauth. La constance, le fil conducteur dans cette situation, c’est bien Navin Ramgoolam lui-même », soutient-il.

Paul Bérenger et le MMM proposent des une série mesures pour contrer l’inflation. Il faut annuler&nbsp la hausse des droits de régie sur les produits pétroliers de 10% prescrite&nbsp dans budget 2011. Il faut, au contraire, baisser ces droits de régie. Il faut revoir la façon de frapper la Taxe à Valeur Ajoutée (TVA) sur les produits pétroliers,&nbsp et surtout ne pas passer aux consommateurs les pertes de Rs 4,7 milliards encourues par la&nbsp State Trading Corporation (STC) en raison du&nbsp hedging.

Le&nbsp chef de l’Opposition a aussi commenté les derniers évènements entre l’Iran et l’Inde concernant les produits pétroliers. Pour rappel, Maurice importe ses produits pétroliers de la compagnie indienne Mangalore Refinery, mais celle-ci&nbsp se retrouve en mauvaise posture parce qu’elle achète 60% de son brut de l’Iran. Mais hier (vendredi), le ministre de l’Industrie et du Commerce, Showkutally Soodhun, a rassuré que Maurice n’en souffrira pas, et le pays ne sera pas à court de carburant. A ce sujet, Paul Bérenger&nbsp déclare : «Soodhun est fidèle à lui-même, il fait preuve de ridicule. Il zigzague. Avant, il avait dit que la situation était alarmante». C’est&nbsp quand il y a eu&nbsp ce problème que le ministre de l’Industrie et du Commerce a dévoilé «une partie des informations sur le contrat entre Mangalore Refinery et Maurice». Concernant cette raffinerie indienne, le leader du parti du cœur «trouve injuste que Mangalore Refinery se serve de la petite île Maurice pour inciter le gouvernement et la banque centrale indiennes à changer leur position». Il dit que cela doit nous servir de leçon.

Le leader du MMM adresse une mise en garde à l’Etat de ne pas «jouer avec l’approvisionnement en farine et en blé, comme c’est le cas avec les produits pétroliers». «Le gouvernement et la STC n’ont pas le droit à l’erreur sur ce dossier», souligne-t-il.&nbsp

Paul Bérenger s’est référé aux&nbsp résultats des dernières élections générales,&nbsp pour soutenir que&nbsp «Maurice, avec ses problèmes,&nbsp avait besoin du MMM en termes d’idées et de compétences, au lieu de ce fiasco total».

S’agissant de Rodrigues, Paul Bérenger constate&nbsp que le nouveau Commissaire de Rodrigues, Gaëtan Jhabeemissur, «semble vouloir bien faire» et lui souhaite donc bonne chance. Il affirme que les élections régionales devraient avoir lieu avant ou d’ici le 22 décembre 2o11 et souhaite que «les choses s’éclaircissent à Rodrigues» et que «Rodrigues aillent vers les élections régionales dans les meilleures conditions». Il rappelle que Rodrigues «peut toujours compter sur le MMM».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires