Le MMM ne participera plus aux activités de la Marathi Mandali Temple Federation

Avec le soutien de

Paul Bérenger accuse la Mauritius Marathi Mandali Temple Federation de faire de la politique active. (Photo pour le Ganesh Chaturthi en 2004: De g. à dr.: Paul Bérenger, alors PM Balraj Narroo, toujours président de la MMMTF Alan Ganoo et Navin Ramgoolam, alors leader de l’opposition)

C’est la guerre ouverte entre le MMM et la MMMTF. Le leader des mauves a fait une virulente sortie contre l’équipe dirigeante de cette association religieuse lors de sa conférence de presse du samedi 3 septembre. Il estime que les dirigeants ont eu « un comportement inacceptable » en s’impliquant directement dans la politique active.

« La plupart des associations religieuses et socioculturelles se comportent correctement vis-à-vis de la politique. Mais pas toutes. Les dirigeants actuels de la MMMTF ont complètement dérapé et se comportent comme de véritables agents politiques », s’insurge le leader du MMM.

« C’est la raison pour laquelle ni moi ni les autres dirigeants du parti ne serons désormais présents aux activités organisées par la MMMTF. Et cela tant que les dirigeants actuels seront à la tête de cette association », précise le leader de l’opposition.

Il rappelle d’abord que, le 1er avril 2010, le président avait ouvertement appelé les membres de la communauté marathie à voter pour l’Alliance de l’Avenir. « Jeudi dernier le président de la MMMTF s’est permis, au nom de toute sa communauté de déclarer, qu’il sera toujours derrière Navin Ramgoolam », ajoute Paul Bérenger.

Il estime que la fédération doit se débarrasser au plus vite de la direction actuelle et cela non seulement pour le bien de la communauté et aussi pour la bonne santé du pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires