Le MMM et le MSM affinent les modalités de leur future alliance en l''absence de SAJ

Avec le soutien de

Les discussions ont tourné autour des modalités d’une éventuelle alliance lors de la rencontre entre les dirigeants du MMM et du MSM ce mercredi 7 mars. Le grand absent de cette réunion s’avère être le Président de la République, pressenti pour être le leader de cette coalition.


Une alliance discutée sans le leader désigné d’office... C’est en l’absence de Sir Anerood Jugnauth que les principaux dirigeants du Mouvement militant mauricien (MMM) et ceux du Mouvement socialiste militant (MSM) se sont rencontrés dans l’après-midi de ce mercredi 7 mars afin de discuter des modalités de la réédition de l’alliance de 2000 et de leur programme électoral pour les prochaines législatives.

C’est en sa résidence à Riverwalk que le leader mauve, Paul Bérenger a reçu son homologue du MSM, Pravind Jugnauth, pendant presque deux heures. Le leader-adjoint du MMM, Alan Ganoo, et le secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, ont également participé à cette réunion. Le président et le secrétaire général du parti soleil, soit Showkutally Soodhun et Nando Bodha, ainsi que Leela-Devi Dookun encadraient, eux, leur leader.

A la fin de la rencontre, les deux leaders ont fait, chacun de leur côté, des déclarations à la presse. Tous deux affirment qu’ils ont eu de longues discussions sur les modalités d’une alliance qui devrait être concoctée selon les mêmes principes édictés en 2000 et 2005. Ils disent aussi avoir débattu du programme gouvernemental qu’ils présenteront lors de la prochaine campagne électorale pour les législatives.

Si les deux leaders semblent être sur la même longueur d’ondes en ce qu’il s’agit de leurs déclarations respectives à la presse, une différence de taille demeure. Alors que Pravind Jugnauth utilise le mot « remake », Paul Bérenger prend, lui, le soin de souligner le terme « éventuel remake ».

Selon l’accord conclu entre Paul Bérenger et Sir Anerood Jugnauth à la clinique MedPoint en 2000, ce dernier doit occuper le poste de Premier ministre durant trois selon la formule dite à l’israélienne. A l’issue de cette période, il doit prendre la direction du Réduit en laissant le pouvoir entre les mains de son partenaire. En 2005, Paul Bérenger devait occuper le fauteuil de chef de gouvernement trois ans durant et les deux années restantes devaient revenir à l’héritier de sir Anerood Jugnauth, Pravind Jugnauth, mais leurs plans sont tombés à l’eau, la coalition de Navin Ramgoolam ayant remporté la joute.

En attendant que Sir Anerood clarifie sa position quant au remake d’une alliance dont les discussions se font dans son dos, la prochaine rencontre entre le MMM et MSM est prévu pour le samedi 17 mars. Soit à quelques jours de la rentrée parlementaire.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires