Le MMM estime imminent le départ de Sir Anerood Jugnauth du Réduit

Avec le soutien de

Si l’enthousiasme est plus que présent dans les rangs de l’opposition après le virulent discours tenu par le Président de la République contre le gouvernement au siège de la Hindu House, l’optimisme semble néanmoins se dissiper quant à un éventuel départ de certains membres du gouvernement vers l’opposition.

Après les critiques formulées par Sir Anerood Jugnauth à l’encontre du gouvernement ce dimanche 18 mars, les membres du MMM que la démission du Président de la République serait imminente. Du moins avant la rentrée parlementaire. Ils refusent cependant à faire davantage de commentaires, et préfèrent attendre la tenue du Bureau Politique qui se tiendra ce lundi soir. Lors de cette réunion, il sera principalement question de la stratégie que compte adopter le MMM vis-à-vis du président de la République.

Le secrétaire général des mauves Steve Obeegadoo affirme, d’autre part, que juste après les célébrations de la Pâque, le MMM s’attèlera à organiser des congrès nocturnes avec pour objectif de vendre le « remake de 2000 » auprès la population. Cependant précise-t-il, c’est le meeting du 1er mai tenu conjointement avec le MSM qui est le plus attendu.
Du côté du MSM, c’est la politique de la langue de bois. On laisse toutefois entendre que Sir Anerood ne veut plus rester confiné au fauteuil présidentiel. « Il est en état d’alerte et veut à tout prix aider à redresser le pays », soutient-on du côté du Sun Trust.

En ce qu’il s’agit de la stratégie du MMM et du MSM de mettre le gouvernement de Navin Ramgoolam en minorité, celle-ci semble se dissiper. Surtout depuis que Paul Bérenger en a fait état lors de sa dernière conférence de presse hebdomadaire le samedi 17 mars.

Il se murmure dans les couloirs du quartier général du MMM, à la rue Ambrose, à Rose-Hill, que la déclaration de Navin Ramgoolam, lors de sa conférence de presse du samedi 17 mars, au Bâtiment du Trésor aurait refroidi le MMM ainsi que son leader, Paul Bérenger. Le Premier ministre avait, en effet, indiqué : « Je lui donne l’occasion de tester ma majorité. L’heure du cinéma politique est passé », avait-il laissé entendre.

Navin Ramgoolam avait par ailleurs affirmé que ses ministres et députés lui vouent une fidélité indéfectible. Cependant la sortie publique effectuée par le Président de la République Sir Anerood Jugnauth à la Hindu House le dimanche 18 mars dans le cadre des célébrations de l’indépendance, ont « complètement galvanisé le MMM et le MSM », laisse entendre un membre du Bureau Politique du MMM.
&nbsp&nbsp&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires