Le MMM débute les célébrations de ses 40 ans avec l’expo Les Empreintes du Cœur

Avec le soutien de

C’est le complexe municipal de Quatre-Bornes, ville qui a vu la naissance du MMM, qu’ont débuté les festivités autour des 40 ans de ce parti.

L’ambiance était aux embrassades, aux sourires et aux rires, après 17h ce 25 septembre, à l’inauguration de l’exposition Les Empreintes du Cœur. Étaient présents les dirigeants du parti mais aussi des militants de première heure qui se sont éloignés du parti. «De ceux qui étaient présents en 1969, il n’en reste pas beaucoup ici. Je salue ceux présents dont Pierrot Sungeelee, Cassam Uteem, Jean-Claude de l’Estrac, Jocelyn Deville, Prem Nababsing, Ashok Jugnauth, le leader de l’Union Nationale… Le MMM a choisi de se rassembler autour de ses 40 ans sur le thème: Célébrer le passé, construire l’avenir», déclare Paul Bérenger à l’inauguration de l’expo.

Une exposition qui sert précisément à célébrer le passé de même qu’un le dépôt de gerbes sur les tombes de militants historiques le dimanche matin. Alors que le congrès de demain et la Fête du Cœur, prévue pour dimanche, participent de la volonté de construire l’avenir.

Dans un bref discours, le leader du MMM a tenu à rappeler les grands moments de son parti. Dont 1969, année de naissance du parti dans le sillage de la manifestation contre la visite de la Princesse Alexandra à Maurice. «Un an plus tard, on aura la victoire à la partielle de Triolet. 1971 fut une année intense avec l’assassinat d’Azor Adélaïde et de Fareed Mattur alors qu’ils occupaient ma place dans ma voiture. On aura également la grève générale et la répression qui s’ensuivit. En 1972, nous devions passer une année en prison. 1976, coup d’essai, coup de maître pour notre première participation à des élections générales avec nos 34 députés. 1982, c’est l’année des 60-0, suivie de la rupture douloureuse l’année suivante», relate Paul Bérenger.

1995 est, pour le leader des mauves, «l’année du rêve réalisé mais brisé d’une alliance avec le PTr.» «En 2000, une belle victoire électorale pour redresser le pays et, enfin, en 2005, une défaite dans une sérénité exemplaire», dira Paul Bérenger.

Lors de son allocution, le leader du MMM n’a pas manqué d’inviter les jeunes à venir visiter l’exposition Les Empreintes du Cœur. Certains parmi les jeunes, rappelle-t-il, ne connaissent pas l’histoire de l’indépendance et celle du MMM.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires