Le MMM à Bois-Marchand : « Ramgoolam a toujours négligé les régions pauvres »

Avec le soutien de

Le Mouvement militant mauricien accuse Navin Ramgoolam d’avoir toujours négligé les régions pauvres. C’est une des raisons pour laquelle Paul Bérenger estime que l’Alliance de l’Avenir ne tiendra pas plus de quatre ans.

Les membres du MMM poursuivent leur campagne de mobilisation en vue du meeting du 1er mai. Ils se sont élevés contre la négligence du gouvernement qui a, selon eux, fait de «fausses promesses» aux habitants de Bois-Marchand et des régions avoisinantes. Le leader de l’opposition, qui intervenait lors d’un meeting ce jeudi 14 avril, est d’avis que le Premier ministre, Navin Ramgoolam a toujours négligé cette région qui se trouve pourtant dans sa circonscription.

«Voyons les développements qu’il y a eus dans cette région depuis les élections générales. Rien n’a été fait !» a déclaré Paul Bérenger devant une foule, composée d’environ 300 personnes. Paul Bérenger se dit convaincu que le gouvernement actuel ne tiendra pas plus de quatre ans. «Malheureusement, dans l’intervalle, c’est le peuple qui souffre», déplore-t-il.

Parmi les autres orateurs, figuraient les candidats du MMM battus au No 5 lors des dernières législatives, notamment Dinesh Ramjuttun, Anil Seeruttun et Sham Mathura. De même que les députés mauves, Joe Lesjongard, Arianne Navarre-Marie et Rajesh Bhagwan.

«Après avoir injustement remporté les élections générales, quand est-ce que les ministres Devanand Ritoo et Satish Faugoo ont visité leur circonscription ?» s’interroge Dinesh Ramjuttun, qui s’est montré très virulent envers les députés travaillistes et ceux du MSM.

«Ramgoolam n’a d’yeux que pour Triolet !» a lancé Dinesh Ramjuttun. Malgré sa brève intervention, le candidat battu du MMM n’est pas allé de main morte lorsqu’il a évoqué les nombreuses raisons qui ont, selon lui, mené à la défaite du MMM lors des précédentes législatives. «Intimidation ! Corruption ! Voilà ce que nous avons subi avant de perdre les élections», s’insurge-t-il.

Le député Joe Lesjongard a aussi été très critique envers le gouvernement, notamment au sujet de la zone de coopération économique Jin-Fei à Riche-Terre, située non loin de Bois-Marchand. «Le gouvernement avait promis 40 000 emplois à l’issue du projet Jin-Fei. Et à ce jour, que voyons-nous ? Des millions de roupies dépensées avec des routes et l’éclairage, mais pas de trace de bâtiment», a lancé Joe Lesjongard. «Au contraire !» lance-t-il, en expliquant que des travailleurs ont perdu leur emploi et ont même entamé une grève de la faim.

Pour sa part, la députée Arianne Navarre-Marie a rappelé l’importance de l’éducation auprès des enfants pauvres. Un facteur qui n’a jamais séduit le gouvernement, selon elle. «Le gouvernement ne croit pas en cela. C’est pourquoi la population doit montrer son mécontentement contre le gouvernement en se rassemblant le 1er mai à Port-Louis», a-t-elle dit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires