Le ministre Hervé Aimée et ses voisins s’accusent mutuellement d’agression

Avec le soutien de

Le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée soutient, dans une déposition à la police, avoir été menacé avec une arme tranchante par son voisin. La femme de ce dernier, admise à l’hôpital, accuse le ministre d’agression physique.

Nouvelle affaire d’agression impliquant un membre du gouvernement. Cette fois, c’est le ministre Hervé Aimée qui est accusé d’agression par sa voisine, Marie Joëlle Stelly Aimée Hossensaeb. Une déposition a été faite par cette dernière, lundi 13 mai, au poste de police de Bambous. Elle a, ensuite, été admise à l’hôpital Victoria à Candos.

Le ministre des Collectivités locales qui nie les accusations, a également fait une déposition à la police dans laquelle il accuse le mari de la présumée victime, Mohamed Ridyan Hossensaeb. Le voisin du ministre a été arrêté, hier soir et placé en détention. Il sera présenté en cour de Bambous, ce mardi matin.

L’incident a eu lieu aux alentours de 19h00, lundi soir, à Black River Road, Bambous. Selon les premières informations, la présence du chien de ses voisins dans la cour d’Hervé Aimée serait à l’origine de cet incident.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires