Le ministre de l’Education évoque la possibilité de changer de colistiers

Avec le soutien de

Vasant Bunwaree a renouvelé ses critiques contre ses collègues députés. Il laisse entendre qu’ils pourraient être remplacés. Son colistier, Yatin Varma, trouve ses propos ridicules.

Le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, remet ça. Il poursuit sa campagne en solo. Hier, il était à Cité La Chaux, à Mahébourg. Invité par les forces vives de cette localité, le ministre a pris à partie ses deux colistiers, sans les nommer.

Vasant Bunwaree semble avoir mal pris les critiques émises après sa première réunion en solitaire, la semaine dernière. « Si je n’explique pas l’action gouvernementale dans ma circonscription, qui va le faire ?&nbsp », se demande-t-il.

Choisissant de s’exprimer dans un langage métaphorique, le ministre de l’Education, a comparé le trio de députés dans une circonscription à une équipe de football. Et de lancer : « si l’on doit laisser des joueurs sur la touche et les remplacer par d’autres, on le fera. »

Ces propos de Vasant Bunwaree alimenteront les débats au sein des rouges dans la circonscription Mahébourg-Plaine-Magnien.

Réagissant à chaud, son colistier Yatin Varma estime les propos du ministre ridicules. « J’ai écouté ces propos, je les trouve ridicules, c’est un non-event, j’ai ri un bon coup ». Le député&nbsp affirme que la priorité est de permettre au parti travailliste de remporter les prochaines élections et d’assurer à Navin Ramgoolam un nouveau mandat de Premier ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires