Le leader du MMM Paul Bérenger réclame des élections municipales anticipées

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition estime que les municipalités «baignent dans la corruption et le trafic d’influence». C’était lors de sa conférence de presse, ce samedi 24 octobre.

Paul Bérenger estime qu’il y a «tellement de scandales et d’abus» que la population n’a plus confiance dans le gouvernement, les municipalités et conseils de district. «La municipalité de Beau Bassin/Rose Hill, qui était dans le passé une des administrations régionales la mieux gérée, est devenue, aujourd’hui, une véritable caverne d’Ali Baba. Le maire demande illégalement de l’argent aux entreprises de la ville et il n’a même pas la décence de démissionner», s’insurge le leader mauve.

La meilleure chose à faire, selon lui, «dans cette situation révoltante et dangereuse», est de rendre aux citadins leurs droits de vote. «Jamais les municipalités ont été aussi mal gérées et ont autant baigné dans la corruption. Il faut un grand coup de balai, un grand nettoyage», estime ce dernier.

Quant à la situation qui règne à la Central Water Authority, elle est comparable, toujours selon le leader de l’opposition, à celle de la State Trading Corporation. «C’est la population qui paye pour l’incompétence du management», assure-t-il.

Paul Bérenger a aussi rappelé l’importance pour que la Electoral Boundaries Commission soummette son rapport dans «les plus brefs délais» au Parlement.




&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires