Le financement des partis politiques et les pratiques électorales interpellent

Avec le soutien de

A l’approche des prochaines élections générales, la question du financement des partis politiques ou des bonnes pratiques lors des campagnes électorales revient sur le tapis.

Pour y voir plus clair, la Confédération des Travailleurs du Secteur Privé (CTSP) organise un débat, le 31 juillet, à la mairie de Beau-Bassin-Rose-Hill.

«Notre pays est en train de subir une dégradation qualitative de la politique. Le manque de transparence dans le financement des partis est un obstacle à une nouvelle culture politique», soutient Reaz Chuttoo, un des porte-paroles de la CTSP.

Des représentants de chacun des partis politiques les plus importants à Maurice, soit le Mouvement Militant Mauricien (MMM), l’Alliance Sociale, le Mouvement Socialiste Militant (MSM), ainsi que le Mouvement Premier Mai et Lalit participeront à ce débat. D’autres porte-paroles de la CTSP, notamment Jane Ragoo, seront bien-sûr de la partie pour le réguler. D’ailleurs, cette dernière en sera la modératrice, «neutre», pour la citer. Le public est aussi invité à contribuer aux discussions.

Le financement des partis politiques, les bonnes pratiques lors des campagnes électorales et la conduite des élections seront les sujets des échanges.
Suite à ce débat, une charte de résolutions sera élaborée. Elle sera ensuite remise à chaque parlementaire, dans l’espoir d’une plus grande transparence et d’un respect de l’éthique lors des campagnes électorales.
&nbsp
De plus, une délégation de l’African Peer Review Mechanism (APRM), dont la présence au pays est attribuable à l’entreprise d’une étude sur la bonne gouvernance à Maurice, assistera également au débat.

Batrice HOPE et Florian LEPOIGNEUR

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires