Le Feng Guo 168 : Aucun acte de piraterie ou de mutinerie

Avec le soutien de

Le navire taïwanais dont on avait évoqué la prétendue capture par les pirates, la semaine dernière, est finalement rentré à Port-Louis. Sa disparition des radars est maintenant attribuée à une panne de GPS.

Le bateau de pêche taïwanais, le FV Feng Guo 168 n’a subi aucun acte de piraterie ou de mutinerie. C’est ce qu’ont révélé les autorités portuaires mauriciennes, dans l’après-midi du dimanche 10 octobre, après l’inspection du navire dans la rade de Port-Louis.

Selon la police, la disparition momentanée du Feng Guo 168, alors qu’il était dans les eaux mauriciennes, serait due à un dysfonctionnement de son GPS. En effet, le navire&nbsp n’avait pas été localisé durant deux jours. Le propriétaire craignait alors que le bâtiment avait été la cible des pirates somaliens.

Le dimanche 10 octobre, un gros dispositif du Groupement d''''Intervention de la Police Mauricienne (GIPM) et ceux de la National Coast Guard (NCG) avait été mis en place, au port, pour être prêt à toute éventualité, lors de l’arrivée du Feng Guo 168 « Nous n’avons détecté aucune trace de mutinerie ni de piraterie. L’équipage est sain et sauf, et tout est&nbsp dans l’ordre », précise un membre du commando de la NCG. Les 14 membres de l’équipage du Feng Guo 168 devaient, toutefois rester à bord du navire durant la nuit du dimanche en atendant la fin de leur&nbsp interrogatoire.

C’est escorté par les éléments de la NCG que le navire a accosté la rade de Port-Louis. Cagoulés et armés de mitraillettes, les huit membres du commando du GIPM ont entouré le Feng Guo 168 avant de monter à bord.

Une opération qui s’est déroulée dans l’ordre, a affirmé la police, qui poursuit son enquête afin de faire la lumière sur la disparition temporaire du navire mercredi dernier.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires