Le dossier Sik Yuen référé à l’EOT aujourd’hui?

Avec le soutien de

Le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, devrait bientôt être convoqué devant l’Equal Opportunities Tribunal.

Il lui est reproché d’avoir tenu des propos à caractère discriminatoire lors des élections municipales de 2012. Et Michael Sik Yuen devrait bientôt s’expliquer devant l’Equal Opportunities Tribunal. Le dossier contre lui devrait y être envoyé ce mardi 28 janvier. En effet, les membres de l’Equal Opportunities Commission se sont réunis hier pour y apporter les dernières touches.

Michael Sik Yuen devrait bientôt répondre de ses actes devant l’Equal Opportunities Tribunal (EOT), présidé par Denis Vellien. Hier, lundi 27 janvier, les membres de l’Equal Opportunities Commission (EOC) se sont réunis pour apporter les dernières touches au dossier. Alors que le ministre du Tourisme, à qui l’on reproche d’avoir proféré des menaces de discrimination politique, a fait valoir son droit au silence, il n’est pas à écarter que le dossier contre lui atterrisse aujourd’hui au bureau de l’EOT.

Selon nos sources, l’EOC a voulu, hier, faire un brief complet de l’affaire, vu que celle-ci a «traîné» en longueur. Les faits reprochés au ministre remontent aux élections municipales de 2012. Lors d’un meeting à Eau-Coulée, Michael Sik Yuen a déclaré aux électeurs de Curepipe que le gouvernement ne décaisserait pas les fonds nécessaires aux projets de la municipalité s’ils votaient pour l’opposition. Deux témoins affirment l’avoir entendu proférer cette menace à deux occasions.

Dans notre édition d’hier, nous rapportions que, convoqué, Michael Sik Yuen refuse de répondre à l’EOC. Mais, dans une mise au point qu’il a envoyée hier à l’express, il a souligné qu’il avait simplement été appelé à fournir des explications en écrit. «L’explication a été déjà fournie par mon homme de loi, Me Rama Valayden», écrit le ministre. Nous relevons que ce dernier confirme ne pas avoir accepté l’invitation de l’EOC pour répondre aux accusations des témoins.

L’affaire Sik Yuen a connu de nombreux rebondissements. Le dernier en date concerne une demande pour une extension de la date-butoir imposée par l’EOC. C’est donc devant l’EOT que le ministre sera confronté à la version des deux témoins.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires