Le dossier des marchands ambulants enflamme l’hémicycle

Avec le soutien de

 Des membres de la majorité gouvernementale apportant leur soutien aux marchands ambulants lors de leur manifestation en octobre devant la mairie de Port-Louis.

 Le ton est vite monté au sein de l’hémicycle ce mercredi 13 novembre lors de la PNQ. Surtout lorsque le gouvernement a affirmé qu’il ne comptait pas rembourser la mairie de Port-Louis pour les Rs 20 millions dépensées dans le cadre du relogement des marchands ambulants. 

 Ce qui a mis le feu aux poudres : l’annonce du ministre des Administrations régionales que le gouvernement ne remboursera pas les Rs 20 millions dépensées par la mairie de Port-Louis pour le relogement des marchands ambulants. Hervé Aimée répondait à la Private Notice Question(PNQ) du leader de l’opposition sur ce dossier ce mercredi 13 novembre. Et le ton est monté très vite des deux côtés de l’hémicycle, le ton est monté assez vite.

Cette interpellation intervient après la décision du gouvernement central hier, mardi 12 novembre, de geler les procédures pour le relogement des marchands à la gare du Nord et dans l’enceinte de l’ancien bâtiment de la CWA à la gare Victoria. Ce qui vient prendre à contre-pied la position de fermeté adoptée par la mairie de Port-Louis.

Le gouvernement a, lui, promis des projets commerciaux pour tous les marchands d’ici l’année prochaine. Le ministre Aimée a ainsi indiqué qu’il allait s’assurer que les marchands bénéficient de structures appropriées. Il a également indiqué qu’il va améliorer les conditions de travail de ces marchands.

«Mais où sont ces projets ?» a demandé Paul Bérenger. «Il y a des projets en cours», a répondu le ministre Aimée sans donner plus de détails. Ce qui n’a pas manqué de soulever la colère des membres de l’opposition.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires