Le député Hawoldar maintient qu’il y a eu injustice dans l’attribution des bourses d’études

Avec le soutien de

Le député de la majorité Rihun Hawoldar n’est pas satisfait de la réponse de la ministre de la Santé à sa question sur l’octroi de deux bourses d’études à des techniciens de laboratoire.

Lors de la séance parlementaire du mardi 5 juillet, Rihun Hawoldar, backbencher du Parti travailliste (PTr), voulait connaître les critères utilisés pour renverser la décision d’un comité de sélection pour l’attribution de deux bourses de formation à des techniciens du ministère de la Santé.

Maya Hanoomanjee, la ministre de la Santé a répondu que les qualifications des sélectionnés avaient été prises en compte. Rihun Hawoldar n’est pas convaincu. Il trouve qu’il y a eu injustice à l’encontre d’un jeune dont les efforts n’ont pas été récompensés.

Il s’agit d’un cours de perfectionnement destiné aux techniciens de laboratoire médical connu comme les cytoscreeners. La formation est délivrée à l’Institut de Brux, Association d’enseignement et de recherche en histopathologie et de cytopathologie, à Paris.

Le comité de sélection avait, en effet, porté son choix sur deux Medical Laboratory Technicians en l’occurrence, Yogeshwar Pattoo et Bibi Mooraby. Le panel avait finalisé sa décision après avoir étudié les dossiers des postulants. Leur expérience dans le domaine, la relation de la formation avec leur activité professionnelle et leur performance lors des entretiens avaient servi pour la sélection. Le choix du comité fut communiqué au ministère de la Santé le 20 novembre dernier.

Toutefois, le ministère de la Santé devait renverser cette décision le 24 décembre 2010, en décidant d’envoyer à Paris, le candidat classé troisième lors d’évaluation au détriment de celle qui la précédait. Les deux premiers sélectionnés avaient obtenu la mention ‘excellent’ lors de l’entretien.

Finalement, le candidat classé troisième, Gokhool Beegodhur parti à Paris alors qu’il a obtenu la mention ‘bien’. Pourtant le panel avait fait remarquer que ce postulant n’était pas au courant des derniers développements dans son domaine d’activités.
La ministre Hanoomanjee a insisté sur le fait que Gokhool Beegodhur détenait un BSC universitaire alors que Bibi Mooraby ne détenait qu’un diplôme. Cependant, le chef du département de Pathologie du ministère de la Santé a fait ressortir dans ses explications que la formation était justement destinée aux techniciens qui ne détenaient pas de licence universitaire.

Ce qui fait dire à Rihun Hawoldar que les explications de la ministre de la Santé sont erronées. Pour le député, ce genre de décision ne fait que décourager et démotiver ceux qui essayent d’obtenir un diplôme dans ce domaine.

« Est-ce qu’un jeune qui n’a pas les moyens de faire une licence n’a pas le droit d’avancer ? Il y a des formations qui sont destinées précisément aux détenteurs de licence. Pourquoi leur offrir également ceux qui sont taillés sur mesure pour les autres catégories de techniciens. C’est totalement injuste. On est entrain d’encourager la culture du ‘backing’. Ce n’est pas comme cela que nous moderniserons l’île Maurice », affirme Rihun Hawoldar dans une déclaration à lexpress.mu.

Cette question a été à l’origine d’un virulent échange de propos entre Maya Hanoomanjee et le député rouge à l’Assemblée nationale. Nita Deerpalsing, la porte-parole du Parti travailliste a, elle aussi, interrogé la ministre de la Santé sur le pourquoi de la révision du choix du panel de sélection. La ministre Maya Hanoomanjee s’est emportée et a haussé le ton en répondant aux questions des députés.

On avait noté que le ministre du Travail et des Relations industrielles n’avait pas caché son agacement et son insatisfaction en entendant la réponse de la ministre. « So What ? » avait-il répété en deux occasions en signe d’incompréhension.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires