Le Comité central mauve appelé à ratifier l’accord MMM-UN-MMSD

Avec le soutien de

Le Mouvement militant mauricien&nbsp s’apprête à ratifier son accord électoral avec ses partenaires l’Union nationale et le MMSD. Toutefois, les entretiens en vue d’une MMM-Parti travailliste se poursuivent.&nbsp&nbsp

Le Comité central du MMM se réunit dans l’après-midi du ce samedi 20 février. Il aura à se prononcer sur l’accord proposé par le Bureau politique entre le MMM, l’Union Nationale(UN) et le Mouvement Mauricien Sociale Démocrate (MMSD).

Cet accord comprend, entre autres, un ticket ministrable au leader du MMSD, Eric Guimbeau. Le leader du MMM n’a pas, pour l’instant, donné plus précisions sur les détails de cet accord. Lors de sa conférence presse hebdomadaire ce samedi 20 février.
&nbspPaul Bérenger déclaré que le seul sujet à l’agenda de la réunion de l’instance mauve de cet après-midi.

Quand aux pourparlers avec le Parti travailliste, le leader des mauves a souligné qu’ils sont toujours d’actualité, même si lui-même n’est pas directement impliqué. «Certaines personnes au MMM qui pensent qu’une alliance entre le MMM et le PTr est nécessaire pour redresser la situation dans le pays continuent à travailler dans ce sens. En tout cas, alliance où pas, le MMM veut d’une autre île Maurice», déclare Paul Bérenger.

Quant à la candidature éventuelle de Dinesh Ramjattun, elle sera soumise au Bureau politique du parti qui se réunit le lundi 22 février prochain. Cette instance étudiera en&nbsp même temps deux autres propositions de candidature. Celle de Kee Cheong Li Kong Wing au No. 20 (Beau Bassin-Petite Rivière) et de Dharmanand Chuckooa de l’Union Nationale&nbsp d’Ashock Jugnauth au No. 9 (Flacq-Bon Accueil). Ce sera, ensuite, comme le veut la procédure au MMM, au Comité central de ratifier ces propositions.

Paul Bérenger s’est aussi prononcé sur la tentative de la Grande Bretagne de décréter un Marine Protected Area autour des Chagos. Il s’est dit heureux de constater que cela a soulevé un grand tollé, à Maurice et parmi les ONG écologistes internationales.

«C’est une vaste hypocrisie et une insulte à notre souveraineté sur les Chagos. Une tentative de Londres de se donner bonne conscience sur la question environnementale sur le dos des mauriciens et des Chagossiens», soutient le Leader de l’Opposition. Ce dernier souhaite une rencontre au sommet entre le Premier ministre mauricien et son homologue britannique pour discuter de la question et faire avancer ce dossier.

A l’heure des questions, le leader du MMM, a renvoyé toutes les questions concernant les pourparlers avec Navin Ramgoolam vers son adjoint, Jayen Cuttaree. Ce dernier a habilement refusé de répondre aux interrogations des journalistes. «Si je l’avais rencontré, vous croyez vraiment que je vous l’aurais dit?», s’est-il contenté de dire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires