Le bilan des violences de vendredi en Egypte s'établit à 30 tués

Avec le soutien de

Le bilan des affrontements survenus vendredi entre les partisans de Mohamed Morsi, écarté du pouvoir par l'armée, et les forces de l'ordre en Egypte ont fait au moins 30 morts et plus de mille blessés, selon un nouveau bilan.
 
Le ministère égyptien de la Santé a indiqué que 30 personnes ont trouvé la mort au cours de ce "vendredi du rejet" organisé à l'appel des Frères musulmans.
 
Les médias locaux précisent que 1.138 personnes ont été blessées lors de ces violences, certains manifestants ayant tenté d'investir les bâtiments militaires dans lesquels est détenu Mohamed Morsi.
 
Les heurts les plus violents se sont produits à Alexandrie où on dénombre 14 tués et 200 blessés.
 
Dans le centre du Caire, les pro et les anti-Morsi armés de pierres, de couteaux, de bâtons et de cocktails Molotov se sont livrés à des escarmouches tandis que les forces de l'ordre tentaient de s'interposer.
 
Les journaux gouvernementaux ont indiqué que les autorités soutenues par l'armée allaient désigner dans la journée un nouveau Premier ministre pour conduire le gouvernement pendant la période de transition.
 
L'ancien chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradeï, 71 ans, homme politique libéral, est donné favori pour le poste.
 
Il pourrait diriger une administration dont les priorités seront de relancer une économie en lambeaux et de rétablir la paix civile et la sécurité.
 
Dans un entretien accordé à Reuters, Hamdeen Sabahi, chef de file de la gauche égyptienne, a exprimé son soutien à ElBaradeï, ajoutant qu'il souhaitait que la transition soit courte pour réviser la Constitution et organiser l'élection d'un nouveau président et celle d'un nouveau parlement. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires