Le 3 juillet 2005, l’Alliance sociale de Ramgoolam remportait les législatives…

Avec le soutien de

La victoire était célébrée dans la liesse. Le leader de l’Alliance sociale avait promis de changer la vie des Mauriciens en 100 jours. Quatre ans après, où en est-on? Des spécialistes dressent un premier bilan.

Quelle a été l’action de l’Alliance sociale au plan de l’économie, du projet Maurice Ile Durable, du social et de la politique? Décryptage proposé par quatre spécialistes de ces différents secteurs.

Economie
Eric Ng, économiste:

«Je pense qu’il y a eu pas mal de réformes économiques qui ont été enclenchées au cours de ces quatre dernières années. L’uniformisation du taux d’imposition est un bon exemple de la reforme fiscale réussie. Beaucoup de choses ont également été faites dans le bon sens au niveau du Board of Investment. Ce qui a permis d’attirer plus d’investissements étrangers. En général, on peut dire que ce gouvernement a un bilan positif sur le plan économique. L’économie mauricienne arrive à faire face à la crise économique. Sans les réformes, on aurait été peut-être déjà en récession.

Le point noir de ce bilan est l’incapacité de ce gouvernement de mener à bien la reforme des corps paraétatiques. Des mesures dans ce sens ont été annoncées dans le premier budget de l’Alliance sociale mais, à ce jour, il n’y a pas beaucoup de résultats tangibles. Il faudrait y introduire une nouvelle culture de gestion qui prendrait en compte le surnombre des ressources humaines et où l’intervention politique n’aura plus sa place. Cela éviterait à l’Etat de devoir les subventionner.

Pour ce qui est de la fin de la dernière année de son mandat, je ne crois pas qu’un virage à 180 degré serait la bienvenue. Ce gouvernement sera jugé sur sa capacité à sortir l’économie de la crise. Il y aura certainement des aménagements pour arrondir un peu les angles et diminuer le stress sur la population. Mais il n’est dans l’intérêt de personne de mettre en péril l’économie à travers des mesures populistes. Au contraire, il faut continuer à renforcer notre capacité économique à faire face à la crise.»

Maurice Ile Durable
Jean-Pierre Hardy, collaborateur de Joël de Rosnay sur le projet MID:

«Vu que MID fait partie des projets mis en place par le gouvernement actuel, je peux dire qu’il a eu une démarche très proactive en faveur de l’environnement. Malheureusement, ce grand projet de société englobe tellement de facettes qu’il n’a pas encore eu l’occasion de se développer pleinement. Aussi, le bienfondé de MID n’a pas été suffisamment communiqué auprès de la population au sens large du terme. J’espère que cette dernière année permettra au gouvernement de confirmer son ambition et de faire les bons choix afin de mettre l’île Maurice sur les rails d’un développement durable.»


&nbsp

&nbsp

&nbsp

Social
Danny Philippe, coordonnateur national de Aids Candlelight Memorial:

«Pendant ces quatre dernières années, l’Etat a initié de nombreuses actions concernant le VIH/sida et la lutte contre la toxicomanie. La promulgation du HIV Bill et l’amendement du Dangerous Drugs Act, la mise en place des programmes d’échange de seringues et de substitution à la méthadone en sont des exemples. Pour faire tout cela, il faut beaucoup de courage. Ce sont des actions très positives. Toutefois, il reste encore beaucoup à faire. Pour la dernière année de son mandat, le gouvernement doit accentuer tous les projets. Le programme de substitution à la méthadone comporte des failles qu’il faut éliminer. Dans le combat contre la drogue, il est nécessaire de renforcer les centres de traitement et effectuer un travail au niveau de la répression et de la décriminalisation des consommateurs de drogues– pour qu’ils soient envoyés dans des centres de traitement au lieu des prisons. Candlelight a fait parvenir son Advocacy document, depuis 2008, au Premier ministre et au ministre de la Santé. Y sont suggérées des actions qui doivent être prises au sérieux.»


&nbsp


Politique
Jocelyn Chan Law, historien:

«L’Alliance sociale a gagné les élections en 2005 certes, mais pas avec une grande avance. La grande victoire lors des municipales a servi à l’Alliance sociale d’asseoir son pouvoir.

Ensuite les différents budgets de Sithanen et la dépréciation de la roupie ont mis à mal le pouvoir d’achat des Mauriciens. Il y a aussi eu des mesures très controversées, couplées aux scandales comme ceux du hedging. Scandale qui aurait dû entamer la popularité du gouvernement dans une grande mesure. Mais l’opposition n’a pas réussi à surmonter ses divergences pour pouvoir capitaliser sur ces thèmes extrêmement porteurs.

Et puis les élections à Maurice sont presque premier-ministérielles. On choisit un Premier ministre et non un gouvernement. En face de Navin Ramgoolam, il y a à ce jour un Paul Bérenger qui part déjà avec un gros handicap face à une grande partie de la population. L’alternance proposée n’est pas galvanisante.

En ce qu’il s’agit de la stratégie qu’adoptera l’Alliance Sociale pour ce qui lui reste de son mandat, je pense que déjà l’élection partielle au No. 8 a été un tournant important. Le PTr est venu démontrer qu’il peut peser de tout son poids dans une circonscription rurale et qu’il n’a pas peur de l’effritement de son électorat traditionnel qu’il a, d’ailleurs, déjà consolidé.

Les récents discours du Premier ministre, de même que des décisions symboliques comme la mise en place de la commission Justice et Vérité, laissent croire que le PTr tente de rallier une partie de la population générale. Le parti rouge va continuer à jouer sur la personnalité de Navin Ramgoolam comme un rassembleur et qui n’est pas prisonnier des lobbies sectaires. Le PTr va vouloir s’imposer comme un parti national. Après avoir débordé à gauche avec le thème de la démocratisation, il est fort probable qu’il s’inscrive encore plus à gauche avec le thème de l’unité nationale. C’est pour cela qu’une alliance avec le MSM me paraît peu probable puisqu’elle ne servira pas cette dernière stratégie.»

&nbsp

Batrice Hope/Jean-Yves Chavrimootoo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires