Layanah: la musique à fleur de peau

Avec le soutien de

Anglo-mauricienne née à Paris, Layanah prépare actuellement son premier album.

«Je suis si contente de venir à Maurice que je n’en dors pas la nuit», nous déclarait la chanteuse de zouk, Layanah au téléphone quelques jours avant qu’elle ne prenne l’avion pour notre île.

Elle est arrivée le mercredi 3 avril. La jeune femme d’une vingtaine d’années est l’invitée de la soirée Zouk Love 2013 qui se tient ce vendredi 5 avril au Queen’s Club, à Quatre-Bornes. Elle partagera la scène avec Mr Love. Le duo de charme sera accompagné de VJ Cutson de France et du DJ Big Papa. Voilà qui promet d’être une soirée des plus ambiancées.

Anglo-mauricienne née à Paris, Layanah parle couramment le créole. «Mo koz zis kreol ek mo mama lakaz», nous explique-t-elle. Et c’est avec simplicité qu’elle nous raconte sa récente ascension dans l’univers musical. Ses tubes Mon étoile (2011) et Je t’aime trop featuring Kymaï (2012) cartonnent en effet au niveau international. Le clip vidéo de ce dernier titre passe en boucle sur les chaînes Trace Urban et Trace Tropical. Je t’aime trop a aussi été visionné plus de 2 millions de fois sur YouTube.

«Aussi loin que je m’en souvienne,j’ai toujours chanté. J’ai grandi avec lechant ; ma maman était chanteuse», nous confie-t-elle. Le chant et la danse sont les deux grandes passions de Layanah. C’est d’ailleurs vers la danse qu’elle se dirige pour faire carrière et l’enseigne à ses débuts. Dans le même temps, elle intègre un groupe de RnB composé de cinq filles. Mais les choses ne sont pas tout à fait roses pour la jeune femme. «J’ai connu des ennuis pas possibles dans le monde musical. A un moment, je ne voulais plus chanter. Je ne faisais plus confiance à personne

Le désert musical de Layanah va durer un peu plus de quatre ans. Sa rencontre avec JR Makasi, producteur d’Axel Tony, autre star montante de la chanson française, sera décisive et va lui redonner confiance. Elle se lance alors dans le zouk, autre style musical qu’elle apprécie. Son premier single, Mon étoile, est dès sa sortie un succès, à la surprise de la chanteuse qui avoue qu’elle ne s’y attendait pas du tout.

Troisième titre

Son deuxième single, Je t’aime trop, sorti un an plus tard, est encore plus populaire et vient confirmer le talent de la chanteuse. Enfin, un troisième titre, Le meilleur, vient de voir le jour. Grâce à ces tubes, Layanah voyage. Elle pose ses valises en Guyane, en Martinique et à La Réunion.

Malgré le succès, la jeune femme garde les pieds sur terre. «Je ne vis pas de ma musique; je travaille comme hôtesse d’accueil», indique-t-elle. Présente sur le réseau social Facebook, Layanah assure être constamment en contact avec ses fans et leur répond personnellement.

«Je ne laisse personne répondre à mes fans à ma place. C’est très important pour moi d’être proche de ceux qui aiment ma musique.» En ce qui concerne la soirée de demain, Layanah dit attendre cet événementavec impatience tout en espérant «qu’il y ait beaucoup de monde et que le public aime (sa) musique.» Après Maurice, Layanah rêve de faire une tournéeen Afrique mais pour l’heure, elle travaille sur son premier album. «Nous sommes actuellement en studio. La date n’est pas encore arrêtée pour la sortie», conclut-elle.

Les billets pour la soirée Zouk Love 2013 sont en prévente à Rs 300 dans les magasins Otentikk Paradize Burning de Curepipe et de Port-Louis. Ils seront également disponibles à l’entrée du Queen’s Club ce soir. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires