L''Assemblée générale de l''Onu adopte la résolution sur la Syrie

Avec le soutien de

L''''Assemblée générale de l''Onu a adopté jeudi la résolution sur la Syrie qui appuie le plan de la Ligue arabe prévoyant la mise à l''écart du président Bachar al Assad.

Le texte, similaire à celui auquel Moscou et Pékin ont opposé leur veto le 4 février au Conseil de sécurité, a été approuvé par 137 voix contre 12 et 17 abstentions. La Chine et la Russie ont à nouveau voté contre.

Cette résolution cherche, selon ses initiateurs, à accentuer l''isolement du régime de Bachar al-Assad. Mais elle n''aura qu''une portée symbolique. Elle exige du régime syrien qu''il mette fin à ses attaques contre sa population civile. Elle appuie aussi les efforts de la Ligue arabe pour assurer une transition démocratique à Damas et recommande la nomination d''un envoyé spécial de l''ONU pour la Syrie.

Moscou, qui a tenté sans succès de faire amender le texte, avait prévenu qu''elle ne soutiendrait pas cette résolution « inéquitable ». La répression en Syrie a fait plus de 6 000 morts depuis mars, selon des militants syriens des droits de l''homme. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a estimé jeudi que la répression de la contestation constituait « presque certainement un crime contre l''humanité ».

Des dizaines de morts signalés à Koufra, dans le sud libyen

Les affrontements entres tribus rivales qui ont éclaté ce week-end autour de l''oasis de Koufra, dans le sud-est de la Libye, ont fait plusieurs dizaines de morts, rapportent jeudi les deux parties.

Des miliciens de la tribu zwai affrontent des combattants toubous qu''ils accusent de vouloir s''emparer de l''oasis avec l''appui de mercenaires venus du Tchad voisin.&nbsp L''ethnie touboue est principalement implantée dans le nord du Tchad, mais aussi dans le sud de la Libye, au Soudan et au Niger. Plus de trois mois après la chute du régime kadhafiste, le Conseil national de transition (CNT), qui exerce le pouvoir, peine à asseoir son autorité sur les nombreux groupes tribaux et milices régionales qui ont essaimé pendant la guerre civile. Farhat Abdel Karim Bou Hareg, coordinateur des affaires sociales du gouvernement de Koufra, a accusé le CNT de négliger les intérêts de cette province, la plus étendue de Libye, qui borde le Tchad et le Soudan.

Pour lui, l''attitude des nouvelles autorités libyennes, qui ne font rien notamment pour empêcher les attaques de "mercenaires", pourrait conduire la région à proclamer son indépendance. (Reuters)

Sénégal: nouvelle manifestation d''opposants dispersée

Pour la troisième journée consécutive, les forces de l''ordre ont dispersé jeudi à Dakar un nouveau rassemblement contre le président Abdoulaye Wade et arrêté au moins huit personnes, dont des leaders du mouvement de jeunes citoyens "Y''en a marre".

Les rappeurs Simon et Kilifeu ont été arrêtés au moment où, accompagnés de quelques dizaines d''autres jeunes du collectif, ils tentaient de se rendre sur la Place de l''Obélisque, lieu emblématique de la contestation anti-Wade, où ils avaient annoncé leur intention d''y tenir un sit-in permanent.Les policiers déployés sur place ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser les quelques dizaines de jeunes ayant répondu à l''appel de "Y''en a marre".Des groupes de jeunes ont ensuite mis le feu à des pneus sur la chaussée dans les rues adjacentes et dans les quartiers voisins de Colobane et Medina, où la police intervenait en petits groupes mobiles à bord de pick-up pour les chasser.

Nigeria: une prison attaquée, 119 évadés

Des hommes munis d''explosifs ont attaqué une prison dans le centre du Nigeria, libérant 119 prisonniers et tuant un gardien, selon les services pénitenciers.Ce raid a été revendiqué par le mouvement islamiste Boko Haram, qui multiplie les attaques meurtrières ces dernières semaines dans le nord du pays, le plus peuplé d''Afrique avec 160 millions d''habitants.

Jeudi soir, Boko Haram a revendiqué ce raid. "Nous avons organisé l''opération pour porter secours à sept de nos membres là-bas (dans la prison) et grâce à Dieu, l''opération a été un succès", a affirmé un porte-parole présumé du groupe islamiste."Ils sont en sécurité dans un de nos camps", a-t-il ajouté.

En septembre 2010, Boko Haram avait attaqué une prison dans l''Etat de Bauchi (nord), faisant évader plus de 700 détenus. Boko Haram est accusé d''être l''auteur d''une série d''attaques à la bombe et par arme à feu dans plusieurs régions du pays ces derniers mois, particulièrement dans la partie musulmane du nord du pays. Au moins 185 personnes sont ainsi mortes le 20 janvier à Kano, la plus grande ville du nord. Les islamistes radicaux de Boko Haram, qui veulent instaurer la charia (loi islamique) dans le pays, peuplé à parts égales de chrétiens et musulmans, ont intensifié leurs attaques ces dernières semaines.
Etats-Unis: Romney accuse Obama de faiblesse sur la Chine

Le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney a accusé jeudi le président Barack Obama de faiblesse vis-à-vis de la Chine, qualifié Pékin de "tyrannie prospère" et promis, s''il est élu, d''éviter l''avènement d''un "siècle chinois".

Dans une tribune publiée par le Wall Street Journal au moment où le vice-président et probable futur numéro un chinois Xi Jinping effectue une visite officielle aux Etats-Unis, M. Romney a mis en garde contre l''expansionnisme de Pékin.Si la Chine parvenait à ses fins, "les caractéristiques du gouvernement chinois, qui mêlent certains aspects de la libre entreprise et la répression des libertés politiques et individuelles, deviendraient une norme répandue et inquiétante", écrit-il.nM. Romney a promis, si jamais il triomphe de ses concurrents républicains à la primaire et si les électeurs américains le préfèrent à M. Obama le 6 novembre prochain, de réagir à la montée en puissance de Pékin par une présence militaire importante dans le Pacifique.

(Sources : Reuters, 20 minutes.fr &amp AFP).

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires