L’alliance MMM-MSM critique la gestion au sein du bureau du DPP

Avec le soutien de

Ils estiment que l’Asset Recovery Unit, dirigée par le bureau du DPP est mal gérée. Lors d’un point de presse ce samedi 21 septembre, SAJ mais aussi le leader de l’opposition, Paul Bérenger, ont soutenu qu’il faut revoir le fonctionnement du bureau occupé par Satyajit Boolell.

«Il y aura des polémiques autour de ce sujet tôt ou tard», soutient sir Anerood Jugnauth (SAJ). Selon ce dernier, l’Asset Recovery Unit, qui est gérée par le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) ne fonctionne pas comme il faut. SAJ ainsi que Paul Bérenger critiquent notamment le fait que le DPP ait accès à toutes les informations bancaires des clients alors qu’auparavant l’avis d’un juge était sollicité avant d’entreprendre cette démarche.

Paul Bérenger dit soupçonner un abus au sein du bureau du DPP. Et souligne que le poste de DPP est un poste constitutionnel. Et que les ministres devront fournir des explications plausibles en ce qui concerne les conflits à venir. Selon les deux dirigeants, il faudra même solliciter la Cour et, si besoin, aller le Private Council dans ce cas.

D’autre part, la polémique autour de l’Eastern Institute for Integrated Learning in Management (EIILM) University est revenue sur le tapis. SAJ a notamment déploré que Navin Ramgoolam ne prenne aucune position pour rassurer les parents et les étudiants qui sont dans le flou aux dépens de la famille Jeetah.

Evoquant l’histoire du PTr, Paul Bérenger a aussi invité le chef du gouvernement, Navin Ramgoolam à un débat public et civilisé sur cette question ainsi que sur l’indépendance du pays. Cela car, avant les années 1958, a-t-il soutenu, sir Seewoosagur Ramgoolam, n’était pas pour un pays indépendant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires