La tension monte lors d''un forum-débat entre des candidats des deux alliances à Curepipe

Avec le soutien de

«Du calme, du calme, asseyez-vous !» commandent les officiers de la police. C''était dans la soirée du 29 avril lors d’un forum-débat public organisé par des citoyens de la paroisse de Ste Thérèse dans le hall du Couvent de Lorette de Curepipe.

Steeve Obeegadoo, Eric Guimbeau et Satish Boolell de l’Alliance du cœur et Michael Sik Yuen, Sunil Dowarkarsing et Edley Chimon de l’Alliance de l’avenir, candidats dans la circonscription no. 17 (Curepipe-Midlands), étaient à couteaux tirés lors d’un forum-débat, jeudi 29 avril. C’est une déclaration de Satish Boolell qui a mis le feu aux poudres. Mécontents, les candidats de l’Alliance de l’avenir se sont révoltés. Cet épisode n’aura duré qu’une dizaine de minutes, mais elle aurait tourné au vinaigre sans l’intervention de plusieurs officiers de la police. Les candidats en étaient eux-mêmes les premiers surpris et se sont même excusés par la suite.

«Aujourd’hui, on ne peut pas qualifier Curepipe de ville, plutôt de District Council», déclare Satish Boolell, qui fait référence à ce qu’il qualifie de manque de développement à Curepipe. A ces mots, un partisan de l’Alliance de l’avenir tique et s’exclame énervé : «retire ce que tu as dit !» Il n''en suffit pas plus pour que d’autres se lèvent, agressifs. Les policiers interviennent pour contrer les perturbateurs qui font des pas en avant pour se rapprocher des candidats de l’autre camp ou pour s’opposer aux membres de l’assistance qui ne sont pas du même avis qu’eux.

Dans le hall du Couvent de Lorette de Curepipe, c’est un véritable chahut, avec les éclats de voix des agitateurs au langage corporel&nbsp menaçant, et ceux des policiers, des candidats des deux alliances, le maire de Curepipe, qui tentent de les calmer. Après une dizaine de minutes, le calme revient graduellement et les perturbateurs s’asseyent. Quelques agents de la police se positionnent aux quatre coins de la pièce pour parer à toute éventualité. Le forum-débat peut reprendre.

«Je présente mes excuses à ceux que j’ai offensé», lâche un Satish Boolell, encore sous le choc. Quand il prend la parole quelques minutes plus tard, Steeve Obeegadoo, autre candidat de&nbsp l’Alliance du cœur déplore cet incident. «Je suis attristé par ce qui s’est passé… Nous sommes des candidats concurrents mais pas des ennemis», dit-il. Il fait ensuite un geste symbolique et donne un manifeste de l’Alliance du cœur aux candidats de l’Alliance de l’avenir et prend en échange le manifeste de cette alliance. Des paroles et un geste dont se souviendra longtemps le public présent dans le hall du Couvent de Lorette de Curepipe.

Durant le forum-débat, les candidats de la circonscription no. 17 ont présenté leurs projets pour Curepipe. Michael Sik Yuen est revenu sur ses réalisations en tant que maire de Curepipe. «J’ai toujours été à l’écoute des Curepipiens», dit-il. S’il est élu, il propose de mettre&nbsp l’accent sur le combat contre la drogue et la construction d’infrastructures sportives.

Sunil Dowarkarsing parle, pour sa part, de «continuité dans l’action» et explique qu’il a l’intention de travailler, entre autres, sur la construction de routes alternatives à Curepipe. Il souhaite également redonner leur éclat aux quartiers de Curepipe. Edley Chimon, bien qu’il admette qu’il est nouveau, affirme vouloir miser sur l’éducation et l’emploi pour combattre la pauvreté.

Steeve Obeegadoo a soutenu que sa priorité sera le problème d’insécurité et la baisse du pouvoir d’achat. Eric Guimbeau pense qu’il faut, notamment, créer plus de logement pour les plus démunis et relancer les activités sportives. Pour sa part, Satish Boolell prône l’égalité des chances pour tous : jeunes et personnes âgées, femmes et hommes.

Les candidats des deux alliances ont beaucoup débattu du problème d’insécurité, de la drogue et de l’éducation. Du côté de l’Alliance du cœur, l’on a souligné que l’ampleur du problème de la drogue a augmenté, Et les candidats de l’Alliance de l’Avenir de répliquer que cette alliance n’en est pas responsable que le problème existait avant que l’Alliance sociale n’accède au pouvoir.

Concernant l’éducation, les candidats de l’Alliance du cœur ont fait ressortir que le retour des subventions du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC) figure dans le programme électoral du parti. L’Alliance de l’avenir affirme qu’elle en fera autant et que le ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, a voulu abolir les leçons particulières.

Les candidats de deux alliances étaient toutefois d’accord sur deux points : la liberté de chaque député de voter «en son âme et conscience» pour ou contre la peine de mort, ainsi que la nécessité&nbsp d’une réforme électorale.&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires