La Réunion-Média : 50 000 téléspectateurs regardent Télé Kréol chaque jour

Avec le soutien de

Selon le dernier sondage de Médiamétrie sur la période de janvier à mars 2011, Antenne Réunion garde toujours le leadership avec 56,9% d’audience cumulée du lundi au dimanche, mais&nbsp la surprise vient de Télé Kréol, qui se place directement en quatrième position des chaînes les plus regardées dans l’île.

Avec 6,1% d’audience cumulée, elle arrive loin derrière Réunion 1ère, qui affiche 35,7% d’audience cumulée, mais talonne France 2 et ses 6,2% d’audience cumulée. Elle se paye même le luxe d’arriver en troisième position sur la période du lundi au vendredi (6,5% d’audience cumulée contre 6,4% pour France 2). France 4, France 3, France 5 et Trace Urban (ex Trace TV) terminent le classement avec respectivement 4,6 %, 4,3%, 3,9% et 3,8% d’audience cumulée sur toute la semaine.

&nbsp“Près de 50 000 téléspectateurs nous regardent chaque jour. Faire un aussi bon score en seulement trois mois d’émission sur l’ensemble de l’île est une grande satisfaction, se félicite Thierry Araye, le responsable de Télé Kréol. La Réunion manquait de productions péi, nous avons donné de la visibilité aux producteurs, aux réalisateurs et aux comédiens locaux. Le public est là, il nous suit, et ce n’est qu’un début”.

&nbspLe patron de Télé Kréol attribue son succès à la proximité de sa chaîne avec la population. “80% de notre programmation sont des productions locales, rappelle-t-il. À travers nos émissions, les gens se voient, ils voient leur famille, leur religion, leur savoir-faire… Ils ne sont plus seulement téléspectateurs, mais acteurs du petit écran”.

Encouragée par les résultats de ce premier sondage, la petite chaîne locale veut mettre les bouchées doubles et proposer plus de proximité. Mais n’empiète-t-elle pas sur les plates-bandes des autres chaînes locales, notamment Réunion 1ère, qui a fait de la proximité son credo ? “Télé Kréol ne concurrence pas les autres chaînes locales, elle est complémentaire, soutient Thierry Araye.

Nous allons continuer à faire ce que nous savons faire de mieux : aller dans les quartiers et donner les moyens aux petits producteurs de se faire connaître. Mais une télé coûte cher, et nous espérons pouvoir compter sur l’aide des communes, des collectivités et de la publicité pour continuer à la faire vivre”

(Photo :&nbsp&nbsp Télé Kréol, la quatrième chaîne à la Réunion. )

Le Journal de l’île de la Réunion, 28 avril 2011.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires